Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rejet des recours contre la réélection de Denis Sassou-Nguesso


Par | Samedi 25 Juillet 2009 | Lu 491 fois | 0 Commentaire

BRAZZAVILLE - La victoire du président congolais Denis Sassou-Nguesso à la présidentielle du 12 juillet a été définitivement confirmée par la plus haute instance judiciaire du pays.



Rejet des recours contre la réélection de Denis Sassou-Nguesso
La Cour constitutionnelle de la République du Congo a annoncé samedi avoir rejeté l'ensemble des recours déposés contre la réélection de Sassou-Nguesso, par 78,6% des voix, pour un nouveau septennat.

"Ayant examiné les allégations, formulées sur des demandes dépourvues de substance et hors de propos, les plaintes sont rejetées", a déclaré à la presse le président de la Cour, Gérard Bitsindou.

Les candidats de l'opposition Clément Mierassa, Mathias Dzon, Bonaventure Mizidy et Guy-Romain Kinfoussia avaient été rejoints par l'indépendant Jean-François Tchibinda Kouangou dans leur recours.

Ils ont qualifié la victoire de Sassou-Nguesso de coup d'Etat électoral et dénoncé des manipulations des listes.

L'Union européenne, qui n'a pas envoyé d'observateurs, a déploré l'absence de réformes électorales notables depuis les élections de 2002, également marquées par des plaintes de l'opposition.

Les observateurs envoyés par l'Union africaine ont en revanche estimé que le scrutin avait été transparent.

Sassou-Nguesso est arrivé au pouvoir pour la première fois en 1979 à la force d'un coup d'Etat, avant de perdre des élections en 1992 puis de revenir au pouvoir en 1997 après une guerre.

Les quelques tentatives de manifestations contre les résultats ont été rapidement étouffées par les forces de sécurité.

Rejet des recours contre la réélection de Denis Sassou-Nguesso
Lu 491 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique