Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Relance de l’opération ‘’Mbata ya bakolo’’ à Brazzaville


Par | Mercredi 21 Janvier 2015 | Lu 502 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.com) - Le directeur général de la police, le général Jean-François Ndenguet, a relancé le 20 janvier à Brazzaville, l’opération « Mbata ya Bakolo » qui vise à lutter contre l’immigration clandestine et à assainir les grandes villes du pays des actes de criminalité.



Le directeur général de la police, le général Jean François Ndenguet, a procédé le 20 janvier 2014, à la relance de l’opération Mbata ya bakolo. Cette opération a débuté par le 3e arrondissement, Poto-Poto où le directeur général s’est déployé avec des agents de la police le long des avenues de France et de la Paix. Il est entré dans le marché Poto-Poto, où la plupart des commerces sont tenus par les étrangers.
Des dizaines de personnes ont été interpellées par la police à cause du manque ou de l’irrégularité des pièces d’identité. Ces agents de la police qui arborent des brassards de couleur orange sur lesquels on peut lire UCR. Les étrangers doivent présenter leur passeport avec visa ; la carte de résidence en cours de validité ; la carte consulaire (facultatif) et la quittance de paiement de carte de résidence (appuyée d’une pièce d’état-civil justifiant son identité : passeport).
L’attestation d’instance de naturalisation (valable pour les étrangers dont les dossiers de naturalisation sont en cours) ainsi que la carte de réfugié ou récépissé sont également exigées.
Le général Ndenguet a expliqué que Mbata ya Bakolo concerne beaucoup plus des sujets Ouest-Africains à savoir, les maliens, les sénégalais, les libanais, les mauritaniens et autres, qui doivent passer par le contrôle. Ceux qui ont leurs papiers, nous les laissons, mais ceux qui n’en possèdent pas seront accueillis dans un centre au commissariat central (centre-ville). Ils vont y rester jusqu’à ce que leur billet soit payé par ceux qui les ont faits entrer en terre congolaise de manière clandestine
Il a toutefois Jean-François Ndenguet, précisant que pour les ressortissants de la République démocratique du Congo, le rapatriement est facile puisqu’il y a déjà un bateau loué, déplorant au passage le manque de moyens financiers pour bien mener une telle opération qui devrait se poursuivre à Pointe-Noire et dans les autres départements du pays.
Le général Ndenguet a, par ailleurs, souhaité l’implication de la population pour bien mener cette opération qui vise à assainir les quartiers de Brazzaville, sollicitant une aide au profit de la police car, a-t-il dit, il s’agit d’un problème qui concerne tout le monde. L’opération Mbata ya bakolo a été lancée pour la première fois le 4 avril 2014 à Brazzaville.

Florent Sogni Zaou
sognizaou@starducongo.com
Lu 502 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes