Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Relations amoureuses. Mettre fin à une histoire d'amour (1)


Par . Pagesafrik | Jeudi 2 Septembre 2010 | Lu 539 fois | 0 Commentaire



Relations amoureuses. Mettre fin à une histoire d'amour (1)
Mettre fin à une histoire d'amour n'est jamais chose facile. Ni pour celui qui quitte ni pour celui qu’on quitte. Mais pour que les choses se passent en douceur, malgré la douleur, il y a de petites techniques à connaître...
Nos conseils vous aideront donc à gérer cette situation ou à lire entre les lignes si quelqu'un cherche à se séparer de vous.Une chose est certaine, on n'annonce pas une rupture n'importe comment. Et même si c'est difficile, il faut éviter d'être mauvais(e).

C'est vrai que la personne qui est larguée vous trouvera toujours méchant(e), mais vous devez faire en sorte que le “clash” ne soit pas trop violente, même si l'autre semble le mériter! A votre niveau donc, il devra y avoir un peu de préparation. Dans la période qui va précéder votre annonce de rupture, plus question de parler projet avec l’autre ou de faire des promesses qui ne seront pas tenues puisque vous voulez partir. Ça servirait à quoi, alors ?

Autre chose : commencez à sortir régulièrement avec vos amis (es), à avoir des activités tout(e) seul(e), à ne pas trop faire l’amour avec lui ou elle. Ces attitudes vous permettront de préparer le terrain en douceur. Mais, attention, lorsque vous enclenchez ce processus, il s’agira pour vous de songer à rompre au plus vite ! pas question de laisser traîner cette situation et de faire souffrir l’autre qui commence à trop sentir votre éloignement.

Affronter son (sa) futur(e) ex

C'est ce que nous vous recommandons en premier! Si vous avez eu le courage de draguer, vous devez avoir le même courage de mettre fin à votre relation lorsque les sentiments n'y sont plus. Il ne sert à rien de rester, de faire semblant alors que vous n'êtes plus à l'aise! Donnez-vous la possibilité de reprendre votre liberté, de libérer l'autre aussi afin de vous offrir respectivement de nouvelles opportunités et perspectives. Mais, pour le faire, choisissez bien le moment. C'est important! On n'annonce pas une rupture à quelqu'un qui vient de perdre son emploi, un proche parent ou qui a un examen, une conférence importante à faire dans les heures ou les jours prochains. Il faut tenir compte, en fait, de son état psychologique du moment. Si la personne a déjà une peine, pas nécessaire d'en rajouter. il vous faudra attendre (malheureusement) encore un peu de temps. Cela dit, comme annoncé au début de ce paragraphe, il faut expliquer à l'autre ce qu'on ressent depuis quelque temps, expliquez vos motivations et dites votre décision avec les arguments qu'il faut en revenant. pourquoi sur certains faits qui ont eu lieu dans votre relation ou sur votre nouvelle vision des choses. Ce qui est certain, sur-le-champ, avec le choc, la personne que vous affrontée pourrait le pren-dre mal, surtout si elle ne s'y attendait pas, si tout semblait marcher comme sur des roulettes dans votre relation. Choisissez bien vos mots afin de ne pas trop choquer! Il est, par exemple, préférable de dire : « Je pense qu'il serait bien qu'on arrête de se voir car je ne sens plus la relation » ou encore « franchement, c’est bizarre, mais je ne suis plus amoureux et je pense que ce serait honnête de ma part de te le dire », au lieu de balancer une phrase dans le style: « Il faut que tu saches que je n'ai jamais connu le bonheur avec toi », « Notre histoire est la pire de toutes celles que j’ai connues. » Evitez aussi de vous attaquer à l'intégrité de la personne, mais prenez tout sur vous, faites-vous passer pour le responsable de l'échec, dites à l’autre qu’il n’est pas responsable de ce qui arrive, que le problème est à votre niveau certainement. Ça facilitera plus les choses. Mais, un bon conseil, ne tournez pas non plus trop longtemps autour du pot. Le suspense n’est pas toujours bien apprécié en pareil cas ! Parfois aussi, pour draguer, on cherche ses mots, mais, pour rompre, les données sont encore plus difficiles, voilà quelques exemples de phrases qui peuvent vous aider et orienter les débats ( ?)

- Tu es trop bien pour moi, alors il faut que je sois honnête avec toi. Je ne te reproche rien, le problèmes c’est moi…Voilà, je voudrais te dire que…

- Tu sais, notre relation n’évolue pas comme je l’avais imaginée et je me rends compte que je suis en train de te faire souffrir pour rien. Il faudrait qu’on prenne la décision de se séparer…

- J’ai toujours aimé dire la vérité et avec toi, encore plus parce que tu es quelqu’un d’exceptionnel : Je ne veux pas te mentir, mes sentiments ont changé et je ne veux pas faire semblant avec toi.

Choisir le lieu

Vous avez fait quelques mois ou des années avec votre futur(e) ex, ce qui signifie que vous connaissez plus ou moins sa façon de réagir selon les circonstances. C’est donc en fonction de ce que vous savez que vous devez choisir le lieu qui va abriter votre séance de rupture. Nous vous conseillons de choisir un endroit neutre. Ni chez vous, ni chez l’autre, si vous ne vivez pas encore en couple. Un endroit public (restaurant, plage, café, parking…), par exemple, qui pourrait tuer l’envie de l’autre de déconner, de faire une scène inimaginable. Mais, ça dépend, hein! Car parfois, la douleur est tellement grande qu'on s'oublie et on se donne en spectacle. Ceux qui vivent en couple ou qui sont mariés peuvent le faire tranquillement à domicile, en privé pour que la personne puisse être libre de pleurer, de s'exprimer comme elle le ressent. Certaines personnes choisissent des endroits calmes et reposants. Se payant parfois un voyage afin de s’éloigner de tout, de faire le point et d’aboutir à une décision salutaire... D'autres aussi font l'amour pour la dernière fois (à l’hôtel ou ailleurs) avant de se dire adieu (comme le dit la fameuse chanson). Mais, gardez toujours en tête que le plus dur revient à celui ou celle qu’on quitte.

Soyez ferme

Très souvent, lors des ruptures, certaines personnes ont la manie de donner de faux espoirs à la personne qu’on laisse tomber : « Je veux qu’on arrête, c’est vrai mais, on ne sait jamais… Peut-être qu’on se remettra ensemble, tu sais, tu comptes pour moi… » Et bla-bla-bla ! Non ! Si vous avez pris la décision d’annoncer la rupture, allez jusqu’au bout. Parlez des bons moments que vous avez passés ensemble, que c’était une belle histoire et que c’est mieux de finir sur une note tout aussi semblable, même si c’est dur ! Puis, insistez sur le fait que vous ne ressentez plus rien afin que la personne sache sur quel pied danser. Si vous laissez une brèche, ne vous plaignez pas après d’avoir un(e) ex terrible, pot de colle qui vous empoisonne l’existence !

Par Stéphie Joyce (Top Visages )
stephiejoyce1@yahoo.ff
Lu 539 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes