Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rétrospective 2011. Une année sportive morose


Par Le Patriote | Mercredi 4 Janvier 2012 | Lu 424 fois | 0 Commentaire



Rétrospective 2011. Une année sportive morose
L’année 2011, vient, elle aussi d’entrer dans le gouffre de l’histoire. Mais, au plan sportif, rien n’a changé. Il y a eu encore, comme d’habitude, des résultats en dents de scie. Le Congo ne parvient pas à retrouver son auréole passée. Le Chemin d’Avenir est encore loin d’être en marche dans ce secteur.

Mais tout n’a pas été si sombre que cela. Car les handballeuses espoirs sont parvenues à se mettre sur le toit de l’Afrique tant au niveau du challenge Trophy que de la coupe d’Afrique des nations, version junior. Leur mérite aura surtout été de réussir l’exploit de battre l’Angola en finale. L’autre satisfaction nous vient de Maputo (Mozambique) où à l’occasion des dixièmes jeux africains, notre pays a réussi sa meilleure moisson. C’est vrai qu’en 1965, à Brazzaville, il y avait eu l’or, une médaille d’argent et de deux médailles de bronze. A Maputo, même si l’or a manqué, mais on a frôlé la dizaine de médailles avec deux en argent et sept en bronze. C’est de très loin la participation la plus fructueuse de notre pays aux jeux africains. Ce qui, quelque part, relève de l’exploit en comparaison avec la manière dont les choses avaient été préparées. Le Congo a même été menacé d’exclusion des jeux pour non-paiement des droits à temps. C’est à croire que c’est un pays béni des « Dieux du sport » puisqu’il s’est offert l’organisation des onzièmes jeux en 2015 car il traîne, depuis, la réputation d’être une terre d’hospitalité par excellence.

L’année 2011 aura été celle où les « Diables –Rouges » football cadets ont arraché la médaille de bronze à la CAN organisée au Rwanda. N’eut été une honteuse affaire de primes, les « petits » auraient, peut-être, éliminé le Burkina Faso (1-2) pour accéder en finale. Mais la divine surprise a eu bien en coupe du monde de la catégorie au Mexique où notre pays a su tirer son épingle du jeu dans le groupe de la mort avec la Hollande, championne d’Europe, le Mexique, pays organisateur, et la Corée du sud. Il y aura, c’est vrai, un goût d’inachevé avec ce match de huitième de finale perdu un peu bêtement devant l’Urugay (1-2). Une affaire d’inexpérience. Ces performances, hélas, contrastent avec celles de nos footballeurs de la catégorie sénior. D’abord AC Léopards de Dolisie et Diables-Noirs, nos meilleurs clubs, quittent prématurément les coupes d’Afrique des clubs. Ensuite, ce sont les « Diables-Rouges », espoirs qui sont barrés par la Côte d’Ivoire pour l’accession au tournoi qualificatif aux jeux olympiques de Londres en 2012. Plus grave, les « Diables-Rouges » séniors ne battent que le seul Swaziland, par deux fois, alors qu’ils perdent, en aller comme au retour, devant le Ghana et le Soudan dans les éliminatoires de la CAN 2012. Le football, décidément, aura surtout laissé un goût amer au niveau de ses gestionnaires. Tout commen-ce par un abus de pouvoir et d’escroquerie du président de la fédération congolaise de football qui « tripote » l’argent destiné aux soins de François Mpélé, un ancien de Yaoundé 72. L’affaire fait grand bruit en janvier et février, mais le président de la Fecofoot finit par régulariser la situation. Ensuite, hélas, arrive la pétition de douze des dix sept membres du comité exécutif de la fédération congolaise de football contre le président. Voilà qui va provoquer une grave crise dans la structure. Heureusement, grâce à une négociation « occul-te » et à celle du comité national olympique et sportif congolais sur instruction du patron des sports, un compromis sera trouvé. Un engagement de bonne foi sera signé entre les leaders des deux courants. Cependant, Jean Michel Mbono « le sorcier » (président) a écrit à Jean Tous-saint (vice-président) d’avoir violé les statuts en envoyant, le pre-mier à la Fifa, l’engagement de bonne foi en lieu et place du président. Mauvais signe ?

Cependant, l’année 2011 a enregistré l’arrivée à la tête du département des sports du docteur Léon Alfred Opimbat. En politicien averti, il s’est mis à l’écoute des acteurs sportifs avant de livrer sa feuille de route. On sait, depuis, que le Congo s’est fixé comme objectifs de se qualifier pour la CAN 2013 et la coupe du monde 2014 en football tout comme de récolter le plus de médailles aux jeux africains de 2015.

Georges Engouma
Lu 424 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes