Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SAPE sans conscience n’est que ruine de l’Homme


Par SDC, Starducongo.com | Mardi 1 Février 2011 | Lu 2592 fois | 1 Commentaire



Ph. Baudouin-mouanda
Ph. Baudouin-mouanda
De tout temps, la SAPE a toujours été un sujet à polémique (mais ce n’est pas pour cela qu’elle doit être envoyée aux orties, loin de là) : depuis peu, nous observons un regain d’intérêt pour le phénomène tel, que la belle ‘‘immonde’’, sinon, reprend du poil de la bête, du moins, interroge… voulant maintenant faire de Brazzaville la Capitale africaine de la Mode.

Seulement, à ce jour, bien des Congolais et consorts ont toujours du mal à accepter ce bien, ou, tout simplement, à assumer l’héritage de cette identité culturelle, qui, pourtant, reconnaissons-le, fait partie de l’histoire de l’évolution des moeurs et des modes de vie congolais. Ils sont encore à se demander si la SAPE est un mal nécessaire, un mal bien acquis ou un bien mal acquis. Et pour cause : laissent à désirer quelques fois les dépravations d’un style de vie train-train (pour ne pas dire bling-bling) ou l’émergence d’une élégance nourrie d’une certaine acculturation, comme s’il fallait vendre son âme au diable pour se saper à tout prix. D’aucuns pensent même que la SAPE congolaise a encouragé le vol (voire les bêtises) de toute nature au sein de ses adeptes patentés, toute classe confondue.

Or, tout bien considéré, l’élégance n’a pas de prix : et, ce ne sont pas les pionniers de l’élégance congolaise qui nous contrediraient, loin de là : car, dit-on, eux savaient s’habiller, se décorer, arborer leurs habits, s’exhiber, défiler, ou se défier, sans décliner les prix de leur Cheval de troie ; et cela allait sans dire : c’était surtout celui qui exhibait la pièce la plus originale et rare, avec des verbatim convaincants sans le prix, qui gagnait le défi ; point n’était donc besoin de parler prix.

Dans le même temps, nombre de Congolais férus de l’élégance d’aujourd’hui s’accordent à dire que la SAPE n’est pas une histoire de prix mais d’harmonie, d’originalité et d’élégance. En un mot : du beau. Et, comme on le sait bien, le beau n’a pas de prix ; comme le reconnaissent d’ailleurs d’autres amis de la SAPE. C’est à se demander : pourquoi, alors, faire la publicité gratuite pour des marques de vêtements qui ne le rendent pas bien à ceux qui leur font la pub ?

La moindre conscience serait de commencer à essayer de transformer l’essai de la SAPE (en but, une redondance utile). C’est pourquoi nous devons, nous peuples congolais, taire nos querelles de voisinages, qui s’alimentent des bruits de basses besognes, pour nous asseoir ensemble autour d’une table ronde, afin de tenir les Etats Généraux de la SAPE.

Car, cette conscience est un appel pour les Etats Généraux de la SAPE : en effet, plus que cinquantenaire, la SAPE vaut bien un musée. Et, c’est bien la moindre des choses que peuvent lui pourvoir les peuples du Congo : n’oublions donc pas que la SAPE est déjà entrée dans notre histoire commune (même par effraction) ; et tâchons de l’y faire entrer par la grande porte.

Pour ce faire, rendez-vous est pris pour le 08 mai 2011 à Brazzaville, lors de la 3ème Edition du Forum Social de Brazzaville (de l’initiative d’AGORA, une association congolaise pour la promotion de l’Exception culturelle et de la Société civile), qui sera sous le thème du Progrès (notamment l’évolution des mentalités).

Qui sait, si elle est ne fera éclore une révolution sapelogique bien salutaire ?

Aimé EYENGUE

Ecrivain-Chroniqueur
Dernier ouvrage publié
Le Conseiller du Prince
L’Harmattan, 2009

Blog de l'auteur: http://eyengue.blog.fr
Lu 2592 fois


Vos commentaires:

1.Posté par jean claude le 02/02/2011 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à cause de leur petit salaire, les congolais ne sapent plus. il pense tout d'abord à acheter leur nourriture avant les habits. à qui la faute?

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2011 - 21:40 Guerre de «sape» entre Kinshasa et Brazzaville

Vendredi 22 Juillet 2011 - 12:47 Samba le maire: Meilleur sapeur du Congo

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes