Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Salon du Livre de Paris : Dans son nouvel Essai, Moyila Ngonda parle de« L’Initiation »


Par | Mardi 24 Mars 2015 | Lu 1958 fois | 0 Commentaire

Kinshasa, (Starducongo.com) - Originaire de la RDC (République démocratique du Congo), ancien Ambassadeur en France, Moyila Ngonda est actuellement le Chargé d’affaires de son pays à Riyad, en Arabie Saoudite. Présent au Salon du Livre de Paris Porte de Versailles du 20 au 23 Mars), il a dédicacé son dernier livre, L’exotérisme et l’ésotérisme (Editions DAGAN), un livre sur le rapport Homme/Dieu.



Moyila Ngonda
Moyila Ngonda
Les lampions se sont éteints ce lundi au Salon du Livre de Paris Porte de Versailles. Comme pour les années passées, le Stand du Bassin du Congo a vu défiler des personnalités de tous horizons, dont le diplomate et écrivain Moyila Ngonda. L’auteur des Voies et moyens de la connaissance de Dieu, paru en 2014, récidive cette année dans un nouvel Essai, L’exotérisme et L’Esotérisme, une invite à s’initier aux mystères de Dieu. « Dans mon livre précédent, il s’agissait de convier le lecteur à trouver les voies et moyens de connaître Dieu et, dans le second, il s’agit d’approfondir cet appel », explique Moyila Ngonda. Et d’ajouter que « l’initiation » est ce qui fait l’homme, ce qui lui permet d’accéder à un niveau de perfectionnement élevé dans sa relation avec Dieu. Cela s’apparente à la DANSE UNIQUE, parce que « l’initié » aura rempli les trois conditions qu’exige cette danse. Extrait : « Pour parvenir à l’initiation, le seul désir, la seule volonté de perfectionnement de l’homme vers un idéal de bien, issue de sa raison humaine, ne suffisent pas. Encore faut-il que ce désir, cette intense volonté soient inspirés, autrement dit que l’impétrant remplisse les trois conditions, à savoir : qu’il soit préparé à recevoir l’enseignement, qu’il soit jugé digne par les maîtres et, en dernier ressort, prêt à recevoir l’initiation… » (Page 208)

« L’initiation ne saurait être une philosophie »

Au passage, Moyila Ngonda égratigne les églises de Réveil qui pullulent dans les capitales africaines, ces impostures d’une autre époque, ces marchands d’illusion, ces maîtres de la confusion. Retranscrivent-elles l’appel de Saint Paul sur la route de Damas, celui de Pythagore recommandant l’éveil, celui de Platon suggérant la sortie de la caverne... ? « Je ne pense pas », dit-il la voix grave. Puis, répondant à la question d’une journaliste, laquelle a voulu savoir la différence entre une « initiation » et une « philosophie », Moyila Ngonda a rappelé que la philosophie exige un long processus d’une raison discursive, au contraire de l’initiation qui, elle, « se donne dans l’immédiateté d’une présence, d’une expérience ».
D’une clarté biblique, le dernier livre de Moyila Ngonda se lit très facilement. Le style est immensément dépouillé, une alternance entre phrases longues et phrases courtes. Le livre est structuré en plusieurs parties relatives à toutes les formes d’initiation ; une maîtrise parfaite de la construction tant chaque mot est bien pesé. Ouf !

Par Bedel Baouna
Lu 1958 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes