Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Samuel Matoko ya Dess : le couronnement du talent à l'état pur


Par SDC, Starducongo.com | Mardi 1 Février 2011 | Lu 1158 fois | 0 Commentaire



Samuel Matoko ya Dess : le couronnement du talent à l'état pur
Après vingt-deux ans ininterrompus de pratique de l'art plastique pictural, Samuel Matoko a reçu récemment le prix Tchikounda 2011 du meilleur artiste peintre

Samuel Matoko est sans conteste l'artiste peintre de l'année au Congo. « C'est avec un cœur plein de joie et d'émotion, et surtout le sentiment d'être investi d'une mission, celle d'être devenu le porte-étendard de notre corporation, que je reçois ce prix. C'est la récompense justifiée du talent et du mérite. C'est aussi la récompense des centaines de mains habiles d'artistes peintres illustres qui sont encore dans l'ombre de leurs ateliers, où chaque jour, leur talent façonne des destins, en attendant d'être récompensés comme je l'ai été sous la lumière des projecteurs des médias », a déclaré spontanément l'artiste après la remise du prix.

Son tableau intitulé « 50 ans » avait ébloui le public lors du lancement de la douzième édition du Siao à Pointe-Noire, le 27 juillet dernier. L'œuvre était alors exposée au village des voiliers. Les ministres Yvonne Adélaide Mougany, Jean-Claude Gakosso, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou et les hôtes burkinabés avaient ce jour-là été fascinés par la beauté de la toile. Constituée de collages, d'illustrations et de représentations picturales, celle-ci retrace les 50 ans d'indépendance du Congo. Le tableau se trouve aujourd'hui dans le bureau du préfet du département de Pointe-Noire, Alexandre Honoré Paka.

Artiste peintre autodidacte, Samuel Matoko peint depuis 1987. En 1989, il commence à exposer en individuel à Brazzaville dans les grands hôtels de la place, puis à Pointe-Noire. Il participera également à des expositions collectives dès 1991 à Brazzaville et à Pointe-Noire.

Partisan du figuratif imaginaire, Samuel Matoko a de l'admiration pour ses ainés comme Eugène Malonga Gotène et Michel Hengo. Soucieux de transmettre son savoir aux générations futures, il dispense des enseignements chaque année aux enfants regroupés au sein de l'association « Le sourire d'un enfant illumine le monde » que dirige Louise Ahoué.

Hervé Brice Mampouya (Brazzaville-Adiac)
Lu 1158 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes