Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Semi-marathon de Sibiti : Brazzaville et Pointe-Noire encore sur le podium pour la 7e édition


Par | Jeudi 14 Juillet 2011 | Lu 904 fois | 0 Commentaire



La course dans la ville de Sibiti.
La course dans la ville de Sibiti.
Les départements de Brazzaville et Pointe-Noire, vainqueurs de la 6e édition du semi-marathon de Sibiti en 2010, ont réédité leur exploit le 10 juillet

Rony Ampion a représenté le département de Brazzaville en version masculine tandis qu'Ida Kiyindou a été première chez les dames. Chaque année, la compétition est organisée par le Forum de réflexion pour le département de la Lékoumou (Fordl) que dirige l'ancien ministre Georges Ntsiba. Le but est de promouvoir le sport et consolider l'unité nationale sur tout le territoire.

Le thème cette année était « Semi-marathon de Sibiti : convergence de la jeunesse congolaise ». Quelque 135 athlètes venus de tous les départements du Congo y ont pris part. Le coup d'envoi a été donné à la hauteur du complexe sportif de Sibiti par le ministre des Sports et de l'Éducation physique, Jacques Yvon Ndolou, en présence du préfet du département de la Lékoumou, François Adzabi, et de plusieurs autorités administratives et politiques. Les athlètes ont parcouru plus de 21 kilomètres jusqu'à la place publique de Sibiti.

Rony Ampion a franchi la ligne d'arrivée en 1h06'30. « C'est le résultat d'un grand travail avec mon entraîneur. Je lui dédie d'ailleurs cette victoire », a-t-il confié à son arrivée. Il a reçu un trophée, une enveloppe de 300 000 FCFA, un sac de farine de 25kg et un chrono. Rony Ampion était talonné par Felix Matondo lui aussi de Brazzaville qui a fait 1h07'42 et gagné une coupe et une enveloppe de 200 000 FCFA. Noël Mboungou a fait l'honneur du département de la Lékoumou, en occupant la 3e place. Il a parcouru la distance requise en 1h08'02. Occupant ainsi la 3e place au plan national et la première au niveau du département organisateur de la course, il a été récompensé d'une enveloppe de 150 000 FCFA. La quatrième place est revenue à Emery Mokoko de Pointe-Noire qui a franchi la ligne d'arrivée après 1h08'54. Il a reçu une enveloppe de 100 000 FCFA. Matondo du département du Pool, a occupé la 5e place en 1h09'11. Le comité d'organisation du semi-marathon lui a attribué 75 000 FCFA. Enfin, Dieudonné Moukilou, de la Bouenza, s'est contenté de la 6e place après 1h09'14. Il a reçu 50 000 FCFA.

Chez les dames, Ida Kiyindou a confirmé tout le bonheur qu'on attendait d'elle en occupant la première place. La championne du Congo aux 5 000m a franchi la ligne d'arrivée en 1h 23'06. La Ponténégrine qui n'avait pas pris part à la 6e édition, a gagné la course en 2004, 2005 et 2006. Eudes Bika du département du Pool était sa poursuivante immédiate après 1h24'50. Elle a été suivie de Bikari Ntumba qui franchissait la ligne d'arrivée après 1h24'50. Gislove Missié a dignement représenté le département hôte en occupant la 4e place. Elle occupait ainsi la première place au niveau départemental après 1h25'30 de course. Jordane Mayela, du Pool, a fait 1h25'56 de chrono en occupant la 5e place. Enfin, Mabiala Nkengué a aussi fait le bonheur du département de la Bouenza en franchissant la ligne d'arrivée après 1h27'04.

Le prix du fairplay est revenu au département de la Cuvette-Ouest pour son comportement appréciable tout au long de la compétition.

Les dames ont été récompensées de la même manière que les hommes. Cette année, les prix ont été revus à la hausse et l'État s'est impliqué pour la première fois dans l'organisation. Le ministre des Sports et de l'Éducation physique a lui-même fait le déplacement de Sibiti. Il a pris l'engagement de soutenir désormais cette initiative en envoyant les meilleurs athlètes de ce semi-marathon à des stages tant au niveau national que continental.

L'ambition des organisateurs est désormais de faire reconnaitre ce semi-marathon au plan international. Pour ne pas délaisser ceux qui n'ont pas pu gagner, le Fordl a remis des primes d'encouragement à tous les participants.

Ainsi, la course 2011 a été reussie à en croire le taux de participation des athlètes et l'engouement suscité tant au niveau des sponsors que de la population locale. Pour la première fois cette année, un jeune garçon de 11 ans et une jeune fille de 15 ans, tous deux de la Lékoumou, ont participé à cette compétition. Rendez-vous a donc été pris pour l'année prochaine.

De notre envoyé spécial à Sibiti, Tiras Andang (Brazzaville-Adiac)
Lu 904 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes