Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Société : Madingou, la gare routière participe au désenclavement


Par | Jeudi 25 Août 2016 | Lu 881 fois | 1 Commentaire

Madingou (starducongo.com) - « Madingou-Pointe-Noire ; Madingou-Dolisie ; Madingou-Nkayi ou Madingou-Brazzaville », telles sont les annonces lancées par les chauffeurs des voitures ou d’autobus assurant la desserte entre les localités citées et la ville de Madingou.



Société : Madingou, la gare routière participe au désenclavement
Ces voitures sont totalement ouvertes aux candidats au voyage à destination de la ville de Dolisie qu’on peut atteindre après avoir versé la somme de 5000FCFA, de Pointe-Noire ou Brazzaville avec 10000 FCFA et celle de Nkayi avec 1000FCFA.

Ces candidats au voyage sont automatiquement pris en charge par les chauffeurs qui s’empressent de les aider à embarquer leurs bagages ou marchandises. Ils le font par peur de se voir chopper un client par un concurrent. Ces chauffeurs, assis sur le capot de leur voiture devant l’une des portières, se montrent courtois pour les besoins de la cause. Ils embarquent deux passagers aux côtés du chauffeur et quatre sur la banquette arrière.

Selon le chauffeur Albert, «malgré le coût élevé du carburant, on se débrouille pour vivre car aucun travail ne peut laisser mourir celui qui le pratique». Il a ajouté qu’il prend le plus grand soin de ses passagers parce qu’ils l’aident à vivre en embarquant dans son taxi.

«Je roule entre 60 et 80km/h entre Madingou et Dolisie, ensuite je passe à 60km/h ou mieux te rétrograde jusqu’à 40km/h lorsque je roule dans le Mayombe parce que cette route est assez dangereuse, elle serpente beaucoup», a dit un autre chauffeur nommé Ya Célio.

Ces véhicules desservent également les localités de Sibiti, de Mouyondzi et bien d’autres dans le département de Bouenza qui vient de connaître sa municipalisation accélérée et reçu la célébration tournante de l’indépendance du pays.

La route nationale n°1 qui met en communication les villes de Pointe-Noire et de Brazzaville qui se connecte à la route nationale n°2 au niveau du village Yié pour relier la ville de Ouesso en passant par Ngo et Gamboma dans les Plateaux ; Ollombo, Oyo et Makoua dans le département de la Cuvette avant de franchir le pont de la Mambili et atteindre Liouesso et Ouesso dans le département de la Sangha.

Florent Sogni Zaou
sognizaou@starducongo.com
Lu 881 fois


Vos commentaires:

1.Posté par claudine munari le 26/08/2016 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c bien.il ne faut surtout pas arreter ce que le congo a fait avec la chine.bien au contraire il faut moderniser cela.bon madingou devient un hub c bien.

chine merci de penser aux gares du cfco.il faut les refaire toutes.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes