Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Solo Sita : « C’est moi qui avais créé la célèbre animation ’Masasi calculer’ d’Empire Bakuba »


Par | Lundi 23 Juin 2014 | Lu 939 fois | 0 Commentaire

Chanteur de talent, plus de 40 ans d’expérience, Solo Sita jouit d’une célébrité et d’une reconnaissance largement en deçà de ses créations et prestations particulièrement au sein de l’orchestre Empire Bakuba. Sans désemparer, le chanteur vers une carrière internationale au rythme de soukous. Dans un entretien accordé à Afriqu’Échos Magazine (AEM), Solo Sita évoque son actualité mais aussi son vécu aux côtés de Pépé Kallé.



AFRIQU’ÉCHOS MAGAZINE(AEM) : Si vous noous parliez de vos débuts ?

SOLO SITA(SOS) : À mes débuts en 1973, à Matadi, on m’appelait Pépé Solo en référence du style de notre orchestre, Comick-Comet qui s’inspirait de l’Empire Bakuba. Trois chanteurs de ce groupe ont, par la suite comme moi, connu un grand succès à Kinshasa : Shekedan dans Zaïko Langa Langa, Shimita avec Grand Zaïko Wawa, Mimi Ley auprès de Seigneur Tabu Ley Rochereau. Me concernant, en 1976, j’ai intégré l’orchestre Comet Mambo de Maître Jogo jusqu’en 1982, année de mon entrée dans l’orchestre Empire Bakuba.

AEM : Quels chanteurs vous ont marqué ?

SOS : Les chanteurs qui ont plus marqué mon parcours musical étaient Tabu Ley, Sam Mangwana à cause du duo qu’ils faisaient dans les chansons telles que Bonne année na Noël, Lili moke, Ndaya. Après, c’est Pépé Kallé qui m’a marqué par sa prestation dans la chanson Nazoki de Seskain Molenga. Je rêvais de chanter avec lui, j’en avais fait mon objectif principal.

AEM : Comment s’était réalisé ce rêve ?

SOS :Fin janvier 1982, j’ai passé un test qui a été concluant. Trois mois après, nous sommes allés jouer à Franceville au Gabon. Au retour, nous avons réalisé la série de Zabolo et c’est moi qui étais à l’origine de l’animation ‘’Masasi calculer’’ qui avait fait fureur à l’époque un peu partout en Afrique. Dans Empire Bakuba, j’ai sorti deux chansons Simplicité et Plainte d’amour enregistrés au studio IAD de Brazzaville. J’aurais pu sortir plus de chansons, si on m’en avait donné la possibilité.

AEM : Qu’est-ce qui vous avait poussé à quitter ce groupe ?

SOS :Nous avions effectué plusieurs tournées en Afrique et en Europe mais ma situation sociale ne s’’améliorait pas, c’est ce qui m’avait poussé à rester en Europe en 1987. Il faut d’ailleurs se rappeler que de 1984 jusqu’à mon départ j’étais le chef d’orchestre de l’Empire Bakuba.

AEM : Qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite ?

SOS : Kanda Bongo m’avait contacté pour faire des animations dans son album Liza. Le succès de cet album a permis de faire des tournées un peu partout.

AEM : C’est aussi le début de votre carrière solo ?

SOS : J’ai sorti mon premier album en solo en 1993 intitulé Moke moke suivi d’un deuxième Soukous 360 degrés. Ce deuxième album a cartonné et m’a permis de faire des tournées à travers le monde : Côte d’ivoire, Niger, Ile de la Réunion, Comores, Afrique du sud, Guadeloupe, Dominique, Australie, Usa, Europe etc. Mon troisième album s’intitule Trahison. J’ai mis sur youtube un nouveau répertoire qui n’est pas encore sur le marché avec les titres : Piment, Couleur café, L’amour qui vient, Mary Jo et La vie est belle.

AEM : Avez-vous collaboré avec d’autres artistes en dehors de Kanda Bongo ?

SOS : Avec Sam Mangwana, Hilarion du Gabon dans l’album Dévaluation. J’ai fait un autre album avec les Soukouss stars sur lequel j’ai placé deux titres : Nyekese love et Masta. J’ai sorti également avec Freddy de Majunga et Chimita l’album Kin Stars dans lequel j’ai placé deux chansons : Choisis et Près de toi. Avec le Soukouss express de l’Ile de la Réunion, j’ai fait un titre : Femme de L’île. J’ai travaillé aussi avec Geo Bilongo en signant la chanson Doudou. J’ai participé à un remix des chansons de Seskain Molenga qui sortira bientôt et au Best of de Papy Tex. Pour ma part, j’ai mon Best of sur le marché, j’ai sélectionné mes meilleures chansons tirés de 4 albums. Je mène maintenant une carrière solo et j’ai un groupe en Hollande avec lequel je fais des tournées à travers le monde.

AEM : Des tournées en vue ?

SOS : Fin juin : 2 concerts en Hollande, les USA en septembre et une tournée africaine en 2015 au Kenya et en Tanzanie.

AEM : Avez-vous d’autres projets ou collaborations ?

SOS : Je suis très ravi de l’opus que le doyen Seskain Molenga va mettre sur le marché, c’est un retour à la source de notre musique : des chansons sans dédicaces et la chanson qui a fait connaître Pépé Kallé, c’est moi qui vais l’interpréter et j’ai aussi interprété sa chanson dédiée à feu Tabu Ley avec Elba. Et beaucoup vont se demander qui a chanté cette œuvre parce que beaucoup de gens m’ont perdu de vue tant à Kinshasa qu’à Brazza.

AEM : Quel jugement portez-vous sur la musique congolaise ?

SOS : Notre musique aujourd’hui manque des guitaristes de talent à l’instar de Manuaku Waku, Popolipo, Bongo Wende, pour apporter un souffle nouveau sinon le reste, c’est du plagiat et de la monotonie. Trop des dédicaces nuisent à notre musique car on ne peut pas écouter les solistes s’exprimer comme dans le temps. En écoutant l’opus du doyen Seskain, l’espoir est permis. |

Propos recueillis par Herman Bangi Bayo (AEM)
Lu 939 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes