Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sommet UA-EU-ONU: le sommet de Bruxelles témoigne l'engagement de la communauté internationale à éradiquer Ebola, dixit Sassou N’Guesso


Par | Vendredi 6 Mars 2015 | Lu 460 fois | 0 Commentaire

Belgique, (Starducongo.com) - Profitant de sa présence à la conférence internationale de haut niveau contre Ebola à Bruxelles, Denis Sassou N’Guesso a conféré avec la presse internationale le 03 mars 2015 en soirée au grand hôtel Steigenberger. Plusieurs sujets ont été abordés, tant sur la politique intérieure du Congo que sur l'actualité internationale.



Au cours de la conférence de presse qu'il a tenue le 03 mars à Bruxelles, Le Président congolais Denis Sassou N’Guesso n'a éludé aucune question. Devant un parterre de journalistes, le chef de l'Etat congolais s'est exprimé sur Ebola, Boko Haram, la RCA, la diplomatie congolaise, le changement ou non de la constitution au Congo, le développement du Congo, ainsi que les 11ème jeux africains de Brazzaville.

Au sujet d'Ebola, le Chef de l’Etat congolais s'est dit solidaire des pays touchés. Il a appelé à une large implication de la communauté internationale dans la lutte contre cette épidémie. Pour le Président congolais la lutte contre Ebola passe aussi par une aide massive et conséquente en faveur des économies des trois pays lourdement frappés par cette maladie. " Je souhaite que ce soit la banque mondiale qui prenne la tête de cette aide" a t-il dit. Le sommet de Bruxelles montre l'engagement de la communauté internationale à éradiquer Ebola, a déclaré Denis Sassou N’Guesso.

Le Chef de l'Etat congolais n'a pas manqué d'attirer l'attention de la communauté internationale: "On sent qu'il y a des progrès, ce n'est pas le moment de baisser la garde" a t-il affirmé.

Interpellé sur Boko Haram, Sassou N’Guesso a affirmé que la CEEAC et la CEDEAO que sont en concertation sur la stratégie commune à mettre en œuvre pour mettre en échec ce mouvement terroriste. Le sommet de Yaoundé qui a décidé d'une aide de 100 millions de dollars montre combien les pays de la CEEAC sont déterminés à soutenir les pays de la sous région attaqués par Boko Haram que sont le Tchad et le Cameroun.
Au sujet de la RCA et de ses rapports avec Madame Catherine Samba Pandza, le chef de l'Etat congolais a déclaré: "je n'ai jamais été en conflit avec Madame Catherine Samba Panza".

Il assure, par ailleurs, que l'initiative de Nairobi n'a pas été faite pour mettre quiconque en scelle, allusion faite à Djotodia et Bozize. Selon Sassou N’Guesso, cette initiative avait pour but d'obtenir une déclaration des Selekas et des anti-Balakas pour qu'ils s'alignent sur la feuille de route issue de Brazzaville, pour ceux qui ne l'avaient pas encore fait. Il a, en outre, annoncé la tenue prochaine à Brazzaville d'une réunion du groupe de contact sur la RCA, en vue d'examiner l'évolution de la situation en Centrafrique. Pour lui, tout est mis en œuvre pour que les élections aient lieu au mois d'août dans ce pays.

Répondant à une question sur la fermeture de l'ambassade de Belgique à Brazzaville, décision qui aurait bénéficié des critiques teintées de satisfaction de l'opposition congolaise, Sassou N’Guesso pense que si l'opposition s'est satisfaite de la fermeture de Belgique à Brazzaville, cela est un comportement digne des apatrides.
La conférence de presse qu'il a tenue a été aussi l'occasion pour le chef de l'Etat de rappeler certaines réalisations majeures faites dans le pays, notamment la construction des routes, des aéroports, des structures de santé et de sports, sans oublier l'industrialisation qui se met en place au Congo.

Concernant la question sur le changement ou non de la constitution du 20 janvier 2002, le président congolais s'est dit confiant du débat politique sur cette question. Il encourage les partis politiques et les autres forces vives de la nation à un dialogue apaisé. Le chef de l'Etat s'est dit favorable à une évolution des institutions congolaises nées d'un contexte post-conflit, en vue d'un développement du pays. Il renchérit, par ailleurs, sur le débat constitutionnel, si les partis politiques ne parviennent pas a trouver un consensus, le peuple congolais tranchera à travers un référendum.

Interrogé sur l'avenir de Monsieur Claude le Roy à la tête des Diables Rouges, Sassou N’Guesso pense que cette question est de la responsabilité de la fédération. Il ajoute qu'il est satisfait du travail du sélectionneur congolais lors de la CAN 2015 en Guinée Équatoriale.
Toujours dans le chapitre sportif, le chef de l'Etat s'est dit confiant quant à la tenue en septembre prochain à Brazzaville des 11ème jeux africains.

Denilson De Cruz
Lu 460 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes