Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sports de combat : Festival d'art martiaux à Mpilou


Par La Semaine africaine | Mardi 7 Janvier 2014 | Lu 356 fois | 0 Commentaire

Un festival d’arts martiaux a réuni les budokas de divers styles de karaté, samedi 28 décembre 2013, au Centre de formation Gothia, situé à Mfilou-Ngamaba, le septième arrondissement de Brazzaville.



Il a été organisé par la mutuelle «Les Amis de Djouf», que dirige Djouf Boukondolo, et s’est déroulé en présence de Boniface Mandzila Maïnock, représentant le ministre des sports et de l’éducation physique et inspecteur sectoriel des sports, chef de service, à Mfilou-Ngamaba, des autorités administratives et policières, ainsi que des chefs de quartiers de cet arrondissement.

Ce festival a connu un succès populaire remarquable, et malgré la tombée de la nuit le public a tenu à vivre l’événement, jusqu’au bout. Plusieurs clubs d’arts martiaux de la capitale y ont pris part. De même que d’anciens maîtres de karaté bien connus, comme Remy Mayinguidi et Mpoutou ‘’Pépé’’.
Au menu, il y a eu, d’entrée, la mise en condition spirituelle et mentale des budokas, suivie de démonstrations des mouvements gymniques faits, de façon magistrale, par le club Gothia. Peu après, les budokas ont étalé leur savoir-faire, à travers la démonstration des exercices de judo, de la boxe des pharaons, du karaté Shotokan, du kung-fu-ushu, du kyokushin-karaté, de close combat, du qwan-ki-do, jiu-jitsu (self-défense), etc. Ils ont arraché des salves d’applaudissements, le public ayant eu droit à de beaux gestes techniques et spectaculaires.
A l’issue dudit festival, des diplômes d’honneur ont été remis aux maîtres vétérans du karaté, notamment Rémy Mayinguidi (ceinture noire 7ème dan), ‘’Pépé’’ Mpoutou (ceinture noire 6ème dan), Léonard Nkouka (ceinture noire), Francis Mahoungou (ceinture noire), Bernard Boula, Apache et Nziengué. Des diplômes de participation ont été, aussi, décernés, à un échantillon de budokas actifs par discipline. Les autres participants les recevront, ultérieurement.
L’initiateur du festival, Djouf Boukondolo, a estimé que son association a choisi le champ sportif, en vue d’intéresser les jeunes à la pratique des arts martiaux: «Nous avons, aujour-d’hui, choisi le champ sportif, notamment les arts martiaux dans le souci de susciter l’éveil des arts martiaux à Mfilou-Ngamaba, d’intéresser les jeunes à la pratique de cet art martial qui est une école de maîtrise, de la discipline, de la sagesse, voire du goût de l’effort», a-t-il dit. De même, il a exhorté les budokas à se surpasser et faire preuve d’unité, malgré la divergence des styles.
De l’avis général, cette expérience est à renouveler, pour le bien de la population qui, parfois, est en mal de distraction de ce genre.

Alain Patrick MASSAMBA
Lu 356 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes