Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Stephen Keshi, le décès d'un Super Eagle


Par Rfi.fr | Jeudi 9 Juin 2016 | Lu 383 fois | 0 Commentaire

Stephen Keshi s'est éteint à l'âge de 54 ans, ce 8 juin 2016, ont annoncé les médias nigérians. Ex-défenseur emblématique des années 1990, celui qu'on surnommait « The Boss » avait dirigé les équipes du Togo et du Mali notamment, avant de conduire le Nigeria à la victoire en Coupe d'Afrique des nations 2013.



Un des footballeurs africains les plus charismatiques de sa génération vient de s'éteindre. Stephen Keshi est décédé ce 8 juin 2016 à Benin City, vraisemblablement d’un malaise cardiaque. Il avait 54 ans.

« Mon frère est mort, a confirmé Emmanuel Ado, qui était également son manager. Il est parti rejoindre sa femme », décédée l’année précédente d’un cancer.

Sunday Oliseh : « Keshi était un meneur d’hommes »

Pour la planète foot, il restera ce défenseur athlétique de la grande équipe nationale du Nigeria. Celle qui a tant impressionné durant les années 1990.

Champion d'Afrique en 1994, Stephen Keshi a également disputé une phase finale de Coupe du monde, en 1994 aux Etats-Unis.

« Je suis choqué, a réagi Sunday Oliseh, son ex-partenaire en sélection, au micro de RFI. Il était encore très jeune. Récemment, on parlait du fait qu’il reprenne un poste en Afrique du Sud ».

L’ex-milieu de terrain ajoute : « C’était un meneur d’hommes. Il était notre capitaine [à la CAN 1994, Ndlr]. Je l’ai connu au début des années 1990, lorsque j’ai commencé à jouer en équipe nationale. Il était même plus qu’un capitaine. Il m’a appris comment gérer une équipe avec de fortes personnalités. Et puis c’était un très bon défenseur. Et comme entraîneur, il était également magnifique. »

Charmeur avec les médias, Stephen Keshi savait se montrer intransigeant, surtout avec les joueurs vedettes.

Baroudeur francophone

En clubs, entre 1985 et 1996, après avoir évolué au Nigeria, celui qu'on surnomme « The Boss » porte notamment les couleurs du Stade d'Abidjan, de l'Africa Sports (Côte d'Ivoire), de Lokeren, d'Anderlecht (Belgique), du RC Strasbourg (France), de formations nord-américaines, avant une dernière pige en Malaisie.

Francophone, ce baroudeur installé aux Etats-Unis lance toutefois sa carrière d’entraîneur en Afrique. Il qualifie ainsi l’équipe du Togo pour sa première Coupe du monde. Une édition 2006 à laquelle Stephen Keshi ne participe pas, toutefois. Le Nigérian est écarté avant le Mondial allemand, officiellement à cause des mauvais résultats des « Eperviers » lors de la CAN 2006.

Pas rancunier, Stephen Keshi est revenu entraîner deux fois la sélection togolaise : en 2007-2008, puis brièvement en 2011.

L’ancien Strasbourgeois a également dirigé le Mali, y laissant un très bon souvenir malgré des résultats mitigés, notamment lors de la CAN 2010.

La CAN 2013, sa consécration

Sa consécration, Stephen Keshi l’obtient lors de la Coupe d’Afrique des nations 2013. En Afrique du Sud, il mène en effet les « Super Eagles » au sacre continental, le troisième de l’histoire du Nigeria.

Keshi devient alors, au passage, le second footballeur, après l’Egyptien Mahmoud El Gohary à avoir gagné la CAN en tant que joueur, puis en tant qu’entraîneur.

Lors de la Coupe du monde 2014, son Nigeria est éliminé par la France, en 8e de finale. Mais jamais un coach africain n’avait franchi le premier tour d’un Mondial.

Malgré ce résultat, la Fédération nigériane (NFF) entame un long bras de fer avec « The Boss ». Pendant un an, ce dernier est tantôt rappelé, tantôt écarté de son poste de sélectionneur. En juillet 2015, il est définitivement viré par la NFF. Cette dernière lui reproche d’avoir son nom dans une liste de candidats pour le poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

Le président de la NFF, Amaju Pinnick, lui rend aujourd’hui hommage : « Keshi était un héros. Sa mort est une grosse perte pour tout le Nigeria, pas seulement pour le football nigérian. »

Propos de Sunday Oliseh recueillis par Hugo Moissonnier,
Lu 383 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 3 Octobre 2016 - 15:18 Cameroun: Rigobert Song victime d’un AVC

SportMonde