Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Subvention de l’État aux clubs du championnat d’élite : les équipes devant le guichet pour le paiement du premier trimestre


Par Adiac-congo.com | Samedi 15 Mars 2014 | Lu 524 fois | 0 Commentaire

L’acte posé le 12 mars au salon VIP du stade Alphonse-Massamba-Débat marque le début de la collaboration entre le gouvernement et la Fédération congolaise de football dans le processus de subvention des clubs engagé avec le Championnat national d’élite 1.



Ambiance ce matin au salon VIP du stade Alphonse-Massamba-Débat (© Adiac).
Ambiance ce matin au salon VIP du stade Alphonse-Massamba-Débat (© Adiac).
La politique vient de passer, depuis ce 12 mars, du stade des simples promesses à la concrétisation. Les seize équipes engagées étaient présentes au salon VIP du stade Alphonse-Massamba-Débat pour le paiement de la première tranche des cinquante millions par an qui seront versés à chacune d’elle. Pour cette première expérience, le gouvernement s’est engagé à subventionner les équipes à hauteur de 750 millions par année. Le paiement par trimestre a été adopté. C’est ainsi que 180 millions ont été mobilisés pour le paiement du premier trimestre. D’après les estimations, chacune des équipes percevra dix millions FCFA. Les vingt millions restants reviennent à la Fécofoot pour apurer sa dette avec la société Havas sport et assurer en même temps son fonctionnement.

Le ministre des Sports et de l’Éducation physique s’est appuyé sur la concrétisation de cette promesse pour rappeler les objectifs de l’État vis-à-vis de la fédération et des clubs. Pour lui, ce geste traduit la volonté du gouvernement de redonner au football ses lettres de noblesse, demandant par ailleurs à son organe technique et les clubs bénéficiaires à jouer pleinement leur partition. Car, selon lui, pour avoir une bonne équipe nationale, il faut un bon championnat avec des clubs forts, capables de produire des joueurs de qualité, susceptibles d’intégrer la sélection nationale.

« Notre rencontre de ce matin s’inscrit dans le but de replacer nos Diables rouges sur l’échiquier continental et international. Pour financer les activités de base des clubs du championnat d’élite, nous avons engagé un plaidoyer et obtenu du président de la République et du gouvernement une subvention annuelle de 750 millions FCFA disponible par tranche trimestrielle. Nous scellons donc aujourd’hui un contrat d’objectif avec la mise à disposition des clubs de la tranche du premier trimestre. Le contrat est là, l’objectif à atteindre est celui d’avoir des équipes fortes, capables de nous produire des joueurs de qualité pour intégrer l’équipe nationale », a souligné le ministre.

Le financement de l’État n’étant pas suffisant, Léon Alfred Opimbat a exhorté la Fécofoot et les clubs à rechercher des financements additionnels pour relever le défi. « C’est l’occasion de rappeler à la Fédération congolaise de football l’intérêt de donner suite aux démarches que nous avons engagées en direction de notre partenaire Havas sport et en direction d’une société de téléphonie mobile de la place, qui a marqué sa disponibilité pour accompagner notre football. Il y a aussi d’évidence d’autres pistes à explorer. Le gouvernement joue sa partition ; il reste à la Fécofoot et aux clubs de jouer la leur afin que notre football puisse en bénéficier », a recommandé le ministre des Sports et de l’Éducation physique, assurant aux clubs que la subvention de l’État se déroulera en cinq phases.

Le geste du gouvernement a été salué par les gestionnaires du football et les dirigeants des clubs. « C’est une très bonne chose, je pense que le gouvernement a bien réfléchi parce que nos équipes ne bénéficient d’aucun sponsoring. Aujourd’hui, il a été révélé que le Congo est l’un des pays du sud du Sahara qui n’a pas de sponsors », a commenté Anatole Elenga, président de V. Club Mokanda de Pointe-Noire, dont l’équipe vient de monter au championnat d’élite. La fédération, qui a également apprécié le premier pas du gouvernement dans ce processus, entend jouer un rôle important dans la mise en place des mécanismes de gestion et de contrôle de cette subvention pour répondre aux préoccupations du gouvernement. « Il faut que nos clubs se mettent au travail pour que nous soyons en compétitions, car sur les quatre équipes que nous avons engagées cette saison en compétitions africaines, seul l’AC Léopards continue la compétition : deux sont sorties en seizièmes, l’une en préliminaire. Avec l’aide de l’État, nous allons nous battre pour que l’année prochaine tous nos clubs intègrent les poules », a déclaré Jean-Guy Blaise Mayolas.

James Golden Eloué
Lu 524 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes