Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taekwondo : 43 ceintures noires montent en dan


Par Adiac-congo.com | Vendredi 16 Septembre 2016 | Lu 703 fois | 0 Commentaire

La Fédération congolaise de taekwondo (Fécotae) a organisé, le week-end dernier, à Pointe-Noire un examen de passage au grade de ceinture noire 1er, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e dan. Cet évènement a été patronné par Stanislas Mbys, président de ladite fédération.



Quelques taekwondo'in après la cérémonie Crédit photo"ADIAC"
Quelques taekwondo'in après la cérémonie Crédit photo"ADIAC"
L'examen de passage au grade est une évaluation des connaissances théoriques et des aptitudes physiques de l’athlète, lui permettant de progresser dans l’art qu’il pratique. Organisée pour la première fois à Pointe-Noire, cette activité a regroupé les pratiquants de Taekwondo de toutes les générations, parmi lesquels les présidents de clubs, les membres de la fédération, les jeunes et les vétérans.

Au total, quarante-trois candidats étaient en lice pour accéder à un nouveau statut. Ces derniers ont brillamment passé toutes les épreuves demandées. La commission spécialisée des grades et dans équivalents les a statués et élevés au grade, partant du 1er dan jusqu’au 6e dan, selon leur catégorie. Et parmi ces postulants, figurait maître Gérémy Loubanza, la plus vielle ceinture au Congo, obtenue depuis les années 60.

Obtenir un dan n’est pas une chose facile, ce diplôme doit être validé par la Fécotae et il situe de hautes exigences alliant des qualités d'équilibre, d'harmonie entre le corps et l'esprit, mais également une certaine maturité de réflexion et de l’aspect sportif. Aujourd’hui, ces quarante-trois Taekwondo’ in font non seulement la fierté de leur fédération mais aussi de leurs clubs et de leurs familles. Ils ont acquis de nouvelles valeurs morales, tout en progressant techniquement et sportivement.

C’est le cas également d’Ermes-Wilfried Malanda, ceinture noire, cinquième dan qui, après sa distinction, a remercié la Fécotae pour ces retrouvailles qui ont constitué une belle occasion en vue de donner un niveau normal de la pratique de taekwondo. « C’est de la responsabilité de chacun de démontrer une fois de plus la pratique du taekwondo conformément aux normes et règles de cette discipline », a-t-il déclaré. En prononçant l’engagement dit de la ceinture noire, le président de la Fécotae, Stanislas Mbys, a pris l’engagement de prôner et pratiquer les valeurs de fraternité, de solidarité, de la recherche de l’effort, de loyauté, de respect et de l’amour de la patrie et du Taekwondo.

Et de cet engagement, il s’est fait le devoir de bannir et de lutter contre toutes formes d’antivaleurs et de comportements répréhensibles comme l’incivisme, l’intolérance, la tricherie, la violence, la calomnie, la médisance et la justice privée. Rappelons que ce passage de grade spécial a été dédié au grand Me Cissé Hamed décédé il y a quelque temps. Cette nouvelle promotion porte donc le nom de ce maître. Et pour lier l’utile à l’agréable, un cocktail a été servi à tous les convives à la fin de la cérémonie.

Hugues Prosper Mabonzo et Severin Ibara
Adiac-congo.com
Lu 703 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes