Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Théâtre : Germaine Ololo, une artiste pluridisciplinaire


Par Adiac-congo.com | Jeudi 10 Avril 2014 | 11:00 | Lu 276 fois

Comédienne, conteuse et directrice de la compagnie théâtrale Issima, Germaine Ololo prépare le Festival international d’expression féminine, qui se tiendra du 14 au 18 mai à Pointe-Noire



Germaine Ololo
Germaine Ololo
Organisé en partenariat avec le chapitre national congolais du réseau Arterial Network, le Festival international d’expression féminine, créé en 2002, en est à sa troisième édition. Cet espace permet de promouvoir le talent des femmes à travers différentes disciplines artistiques (musique, théâtre, conte, peinture, cinéma…).

En prélude au lancement de l’événement, la compagnie Issima organise du 6 au 10 mai un atelier de formation en gestion administrative des structures culturelles pour les acteurs culturels. Cette compagnie œuvre dans la promotion culturelle et artistique et dans la formation, de façon ponctuelle, à travers des séminaires et ateliers faisant partie des événements culturels. Différentes prestations de comédiens et comédiennes seront présentées durant ce festival.

« J’ai suspendu pour le moment les représentations à cause du Festival international d’expression féminine. Je vais les reprendre après. Je me lance également dans les préparatifs du Fiadol [Festival international de Dolisie] qui se tiendra en juillet. Il est organisé dans le cadre des activités du chapitre national congolais du réseau panafricain Arterial Network dont j’assure le secrétariat général national », précise-t-elle.

Germaine Ololo est aussi formatrice et a longtemps œuvré dans l’encadrement des jeunes. Pour autant, elle continue à se former : « Je suis en train de me former pour la formation des formateurs. J’organise des formations avec les formateurs nationaux et internationaux pour la professionnalisation des acteurs du secteur créatif. »

Enseignante et hôtelière de formation, la comédie est l’une de ses passions. Elle a été guidée par des maîtres dès la classe de CE1. « Je me suis lancée en 1995 avant de mettre en place la compagnie Issima en 2004 », explique-t-elle. Elle interprète souvent des pièces d’auteurs africains et européens. Trois de ses créations sont disponibles, en solo et en duo.

La comédienne s’indigne des difficultés rencontrées dans l’accomplissement de son art. « Les difficultés sont innombrables. L’absence de lieux de représentation des œuvres est déjà un handicap énorme, les autres difficultés ne sont que les conséquences de ce manque criant. »

Germaine Ololo lance un appel à toutes les personnes sensibles à la promotion des valeurs culturelles pour l’aboutissement de ses projets. « L’État doit mettre en place une nouvelle loi d’orientation de la politique culturelle au Congo, surtout l’installation de plateformes de dialogues, d’échanges et de coopération entre les pouvoirs publics et les acteurs culturels pour un réel développement économique et culturel », explique-t-elle.

Rosalie Bindika
Lu 276 fois


Campagnes CPM Afrique

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Beauté et Mode | Football | RD Sport | Actualités | RD Congo | Handball | Les arts | RD Société | Gouvernement | Arts martiaux | Monde | RD Album | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Autres Sports | Portraits | Interviews | Tennis | Interviews Sports | Afrique | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Nouveaute | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Organisations Int. | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes