Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Théâtre : « Le déchirement » de Bernard Bakana Kolélas porté sur les planches


Par SDC, Starducongo.com | Jeudi 23 Décembre 2010 | Lu 1300 fois | 0 Commentaire



Théâtre : « Le déchirement » de Bernard Bakana Kolélas porté sur les planches
L'adaptation théâtrale du roman, qui évoque les mœurs sociales à travers le mariage traditionnel, a été présentée par la compagnie Tchilumba, le 20 décembre, au Palais des congrès de Brazzaville.

Une dizaine de comédiens sur scène, une salle comble d'amoureux du théâtre, de personnalités politiques de tout bord et de sympathisants du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement Intégral (MCDDI), parti de Bernard Bakana Kolélas, auteur du roman...

Le titre, révélateur du thème, ouvre en effet à la compréhension de la pièce dès la levée des rideaux. Seul dans le décor, le personnage principal, Massengo, exprime soudain sa colère, son angoisse et sa révolte quand il apprend que son père, le vénérable Binana, a déjà choisi pour lui sa future épouse.

Mécontent, Massengo évoque un « déchirement » dont il n'entend pas être la victime. Alors qu'il vient d'être intégré à la fonction publique et s'apprête à annoncer son mariage avec Ndoumba, une fille moderne dont il a fait la connaissance à Brazzaville, son père a déjà choisi Nzimbou, une fille de son village, Kibouendé, qu'il quitte pour venir persuader son fils.

La trame de l'intrigue se structure autour de ce conflit entre le père, s'appuyant sur son autorité parentale inspirée de sa tradition bantou, et le jeune fils, opposé à cette volonté paternelle en inadéquation avec sa conception moderne de la vie.

L'œuvre pose sans doute la question du conflit de générations, mais surtout révèle subrepticement les desseins de l'auteur de contribuer à la connaissance et à la compréhension de l'éthique sociale et morale dans la société traditionnelle africaine et congolaise.

À travers le roman, a commenté le ministre Hellot Mampouya, porte-parole du MCDDI, ce sont les convictions de Bernard Bakana Kolélas qui sont également dévoilées. « Les valeurs du développement intégral. Nous avons le courage, la témérité, la constance, la fidélité, le respect de la parole donnée. Il y a aussi les valeurs traditionnelles inspirées de notre tradition africaine et kongo en particulier. Le sens du partage, de la solidarité, de l'hospitalité, l'honnêteté et la sincérité et aussi l'adhésion aux mécanismes traditionnels de gestion économique », a soutenu le ministre qui s'est exprimé aux côtés du coordonnateur du parti, son collègue Brice Parfait Kolélas.

« C'est extraordinaire comme un homme peut traduire dans une œuvre littéraire l'expression de sa personne profonde », a commenté ce dernier.

L'œuvre a été adaptée par Louya Victor Mpéné Maléla, dans une mise en scène de Patrice Kivili. Le décor est de Magloire Badié Kwawu Nzonzi, la direction musicale étant assurée par Faustin Nsakanda. Cette première présentation doit sa réussite au talent des comédiens à l'instar de Sorel Boulingui dans le rôle de l'oncle, Pierrette Mondako, Marise Banouanina et Guy Stan Matingou et Rudolph Ndoundou, qui tient le rôle principal de Massengo.

Quentin Loubou (Brazzaville-Adiac)
Lu 1300 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes