Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Théâtre : le Festival de théâtre Paul-Milongo remporte un grand succès


Par | Dimanche 6 Novembre 2011 | Lu 802 fois | 0 Commentaire



Après le coup d'essai de la première édition du Festival Paul-Milongo, tenu du 25 au 29 octobre à Brazzaville, Charles Baloukou, responsable de l'événement, pense réitérer l'initiative l'année prochaine, avant qu'il ne devienne une manifestation biennale à compter de 2014

L'édition inaugurale du Festival de théâtre Paul-Milongo a connu un engouement, justifiant ainsi l'intérêt que présentera l'événement dans les prochaines années. Ceci en dépit de quelques tâtonnements constatés dus à l'immaturité de l'événement. Pendant quatre jours, au Centre de formation en art dramatique (Cfrad) de Brazzaville, le public a eu droit à plusieurs séquences de représentations théâtrales d'une grande richesse.

« Il s'agissait d'une série de cinq représentations, dans lesquelles les acteurs ont donné chacun le meilleur d'eux-mêmes. L'ambition à long terme, c'est d'instituer un festival de théâtre au Congo qui puisse être un espace d'expression théâtrale. Nous estimons que le moment est venu de promouvoir cet art aussi noble que d'autres », nous a confié Charles Baloukou.

Parmi les compagnies reçues lors de ce festival, était présent le Théâtre d'art africain que dirige Marcelle Peleka Samba, qui est aussi directrice artistique du Festival Paul-Milongo. Les autres groupes, Ichango, la Gora et le Théâtre de l'environnement du ministère de l'Économie forestière ont marqué de leurs empreintes la première édition de ce festival par la qualité de prestations très appréciées du public.

Charles Baloukou reconnaît que tout projet est susceptible de buter sur la question de la dépendance financière. « Pour l'instant, nous ne disposons pas de moyens financiers, bien que nous soyons affiliés à l'Union des écrivains et artistes congolais (Unéac), notamment dans la Fédération congolaise des artistes de scènes de l'Unéac ,» a-t-il reconnu.

Les milieux scolaires sont ciblés par ce projet, afin d'éveiller et d'accoutumer les enfants au théâtre, méconnu depuis quelques années dans les établissements scolaires et universitaires. Rares sont les jeunes qui connaissent le rôle joué par le théâtre dans une société.

Ce festival qui se veut le fer de lance de l'activité théâtrale au Congo porte le nom du comédien Paul Milongo, alias Ebendé Kilo. Décédé le 3 octobre 2008, Paul Milongo a incarné pendant longtemps des personnages emblématiques dans les grandes créations du Cfrad, notamment le roi Christophe dans la tragédie du Roi Christophe d'Aimé Césaire, le marchand dans L'Exception et la Règle de Bertold Brecht ou le féticheur Bobolo dans La Marmite de Koka Mbala de Guy Menga.

Paul Milongo, qui s'était toujours montré optimiste quant à l'avenir du théâtre au Congo et qui s'est forgé une véritable réputation dans le monde théâtral, a été une étoile, qui a scintillé pendant plus de trente ans au firmament du théâtre congolais. Baptiser un festival à son nom n'est rien d'autre qu'une manière de reconnaître son talent et de lui rendre un hommage mérité.

Jean Dany Ébouélé
Lu 802 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes