Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Théâtre : le festival international Mantsina sur scène se déploie à travers la capitale


Par Brazzaville-adiac.com | Dimanche 18 Décembre 2011 | Lu 939 fois | 0 Commentaire



Une scène de la représentation Et le général a dit je vous emmerde à l'Institut français du Congo.
Une scène de la représentation Et le général a dit je vous emmerde à l'Institut français du Congo.
Ouvert officiellement le 15 décembre au cercle culturel Sony-Labou-Tansi dans le deuxième arrondissement, Bacongo, la 7e édition de cet événement a planté son décor à travers différents sites culturels de Brazzaville

Le 19 décembre, les festivaliers feront découvrir leur génie au public Brazzavillois à travers des représentations telles que la lecture du Tarmac des auteurs , une représentation de la République démocratique du Congo (RDC) à l'espace Kudia ; de Pisser n'est pas jouer toujours de la RDC à l'espace Tiné ; ou encore C'est quoi de Pointe-Noire à Congo Square.

Pendant que Le Canapé et Massa sera présenté à l'espace Matsoua, la compagnie burkinabé « SPR » visitera l'Institut français du Congo ; le théâtre « Utopia » composé de Belges et de Congolais des deux Congo se déploiera à Belvédère, Case de Gualle. La soirée se poursuivra au rythme musical que proposera le Congolais, Ibrasson Kololo.

Dieudonné Ninagouna, le promoteur de l'événement, qui célèbre cette année sa 7e édition, en a rappelé l'historique lors de la cérémonie d'ouverture réussie au cercle culturel Sony-Labou-Tansi.

Brazzaville-sud reste le bastion de la création artistique de tous les temps. Impossible d'arrêter la créativité qui anime les jeunes, qui ont choisi de s'exprimer autrement qu'en se laissant entraîner par les agitations sociopolitiques qu'a connues le Congo. Ces épopées ont marqué la conscience collective, elles servent désormais d'inspiration à ces jeunes artistes pour mieux orienter la société congolaise.

Un jeune Congolais, talentueux dans l'art de la danse contemporaine, DeLaVallet Bidiefono a ouvert le bal en présence d'un public nombreux.

L'un des moments les plus marquants de la soirée d'ouverture

La représentation de la pièce Et le général a dit je vous emmerde de Dieudonné Niangouna à l'Institut français du Congo a séduit le public. Parvenu à ériger un pouvoir bicéphale, deux généraux placés à la tête du pays n'ont cependant pas trouvé mieux que de mettre en place un État militaire baptisé « État Mazor ya sika ». Ici complots et intrigues trouvent leur signification profonde dans la logique chère à Machiavel « la fin justifie les moyens ».

Dans ce monde où la confiance a perdu ses adeptes, plus personne ne maîtrise ni le présent, ni le futur... et personne non plus ne peut donner une explication rigoureuse à la guerre élastique qui endeuille chaque jour l'État Mazor ya sika, qui se trouve alors face à un dilemme, un nœud gordien que seul le diable peut dénouer.

La pièce, mise en scène par Éric Jacques Victorien Mampouya, a été formidablement jouée par Andrée Gaelle Ngangoula, Franchelly, Alphonse Mafoua, Clément Bantsimba, Rycia de Lo-Hevry Soungama, Chrystian Moudzika, Maurice Bouetoumoussa, Marcelin Kiwassi, Sorel Biwawu Boulingui et Arthur Ve Batoumeni.

Jean Dany Ébouélé
Lu 939 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes