Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Togo: Emmanuel Adebayor règle ses comptes avec sa famille


Par Rfi.fr | Vendredi 8 Mai 2015 | Lu 326 fois | 1 Commentaire

Le Togolais Emmanuel Adebayor, star du football africain, a publié une longue liste de griefs envers sa propre famille, ce 5 mai 2015 sur sa page Facebook. L’attaquant de 31 ans vit une saison difficile avec Tottenham, en Angleterre.



Le Togolais Emmanuel Adebayor.
Le Togolais Emmanuel Adebayor.
« Aujourd'hui je suis vivant mais ils ont déjà partagé tous mes biens. » Dans une longue complainte, aussi détaillée que confuse, le Togolais Emmanuel Adebayor s’en prend à ses proches. L’attaquant de 31 ans lave son linge sale non pas en famille, mais sur Facebook. « J'ai gardé ces histoires pendant un long moment mais aujourd'hui je pense qu'il est bien de partager avec vous », lâche le meilleur footballeur africain de l’année 2008.

« À l'âge de 17 ans, avec mes premiers salaires de footballeur, j'ai construit une maison pour ma famille et je me suis assuré qu'ils étaient (sic) en sécurité », continue-t-il.

Le joueur s’en prend successivement à sa mère (« Quand ma fille est née, on a appelé ma mère pour l'informer mais elle a directement raccroché. »), ses sœurs Yabo (« Cette même sœur dit que je suis ingrat ») et Lucia, ses frères Kola (« Seul Dieu sait combien il a reçu de moi ») et Rotimi (« il a volé 21 téléphones à des coéquipiers » d’un club de football). Seul son frère Peter, décédé, échappe au courroux du capitaine de l’équipe nationale togolaise.

Emmanuel Adebayor poursuit ce grand déballage : « J'ai organisé une réunion de famille en 2005 pour régler tous les problèmes. Quand j'ai demandé leur opinion, ils ont voulu que je leur offre une maison à chaque membre de la famille et que je leur donne un salaire mensuel. » Il conclut : « Si j'écris ceci, l'objectif principal n'est pas d'exposer (sic) ma famille. Je veux juste que d'autres familles africaines apprennent de ceci. »
Le récit d’Emmanuel Adebayor illustre les rapports parfois douloureux et intéressés que les sportifs entretiennent avec leur famille. Le joueur traverse en outre une saison difficile avec Tottenham. Jusqu’à présent, l’ex-avant-centre de Metz, Monaco (France), Arsenal, Manchester City (Angleterre) et du Real Madrid (Espagne) n’a disputé que dix matches avec les Spurs en 2014-2015.
Lu 326 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Tieulatie du congo Brazzaville le 10/05/2015 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est parfois une nécessité d'exposer la famille africaine et de s'en débarrasser. J'ai vécu les mêmes choses dans ma famille au Congo-Brazzaville (pourtant je ne fais que me débrouiller ). Tout le monde veut que je lui donne de l'argent quand ils en ont besoin. Personne ne veut travailler mais tout le monde veut mener une vie aisée sans avoir travaillé. J'ai éte menacée de toutes les façons et impoliment par des injures, des réunions avec des féticheurs et allez parler de moi "chez les morts au cimetière " jusqu'à raconter des choses a l'immigration dans le pays ou j'habite pour que je sois déportée et que je souffre... Tout cela malgré tous mes efforts a leur envoyer de l'argent au mieux que je pouvais. Finalement, j'ai décidé de couper les liens avec tout. En plus je ne crois pas a la sorcellerie. S'ils ont des pouvoirs, qu'ils s'en sevent pour obtenir l'argent et mener la vie qu'ils désirent. Qu'ils cessent de m'importuner. Dur, dur avec les noirs d'Afrique. Ils ne comprennent pas que l'unique façon de gagnet de l'argent est de le travailler. Je comprends pourquoi ils ont vendu leurs enfabts en esclavage pour un peu de sel. La mentalité n'a pas changé. On remplis les eglises et on attend l'argent qui tombe du ciel. Chacun veut avoir des esc,aves dans la famille qui vont travailler pour lui. Dommage car la bible dit que celui qui ne travaille pas, ne mange pas. Les noirs sont victimes de leurs cotumes et croyances sauvages, même si on ne veut pas l'admettre. La tradition encourage la paresse. Dommage.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes