Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Triste fin pour Dikembe Mutombo...


Par SDC, Starducongo | Vendredi 24 Avril 2009 | Lu 748 fois | 0 Commentaire



Triste fin pour Dikembe Mutombo...
C'est une image pénible à voir... Le grand basketteur originaire de la République démocratique du Congo (RDC), Dikembe Mutombo, se tord de douleur sur le parquet, lors d'un match des playoffs de la NBA opposant son équipe, Houston Rockets, à Portland Traiblazers. Cette image est d'autant plus pénible qu'elle est la dernière que les nombreux fans du célèbre pivot verront de lui sur le parquet du plus grand championnat de basket au monde, la NBA.

En effet, suite à cette blessure au genou, Mutombo, 42 ans, a décidé de mettre fin à sa carrière professionnelle de basketteur. Une carrière bien entendu couronnée de succès, car même s'il n'a jamais remporté de titre NBA, Dikembe Mutombo, que la mimique de l'index - qu'il remuait à chaque fois qu'il « bloquait » un adversaire qui voulait marquer un panier - a rendu populaire auprès du public américain, a reçu plusieurs récompenses, notamment celle, prestigieuse, de Meilleur défenseur de la NBA, à quatre reprises.

En 1196 matchs joués en NBA, Mutombo avait une moyenne de 10 points, 10 rebonds et 3 blocks. Mutombo a aussi été 8 fois sélectionné « All Stars », ce qui signifie qu'il a fait partie de la meilleure équipe de la NBA.
Au niveau universitaire, celui qui a joué pivot pour six équipes professionnelles (Denver, Atlanta, Philadelphie, New Jersey, New York et Houston) a remporté un titre de la NCAA, avec l'université privée de Georgetown en 1984.

Mais Mutombo, qui quitte dans les larmes et la douleur les parquets de la NBA qui lui ont tant donné de joie, n'est pas qu'un grand basketteur ; c'est aussi un humaniste à la générosité immense. Car à travers la fondation qui porte son nom, créée en 1997, il est venu en aide à des milliers de démunis de son pays natal, la RDC. Le couronnement de son travail humanitaire a été, à n'en pas douter, la construction d'un centre hospitalier à Kinshasa. Ce centre qui porte le nom de sa mère, Biamba Marie Mutombo, a été inauguré en 2007. Cette même année, l'ancien président américain George Bush, lors de son discours sur l'état de la Nation, ne s'est pas trompé en rendant un hommage solennel au Congolais pour son travail humanitaire.

Maintenant qu'il vient de prendre la décision d'arrêter sa carrière, l'ancien pivot aura définitivement plus de temps à consacrer à servir les autres, puisque cela a toujours été son leitmotiv.
Le départ de la NBA de Mutombo, dans de tristes conditions, a ému plusieurs joueurs, car le grand Congolais avait su, à force de travail acharné, gagner le respect de ses pairs.

Et comme lui même le dit : «Personne n'aurait imaginé que l'on porterait un gaillard comme moi comme un soldat blessé». Dure fin pour un vrai champion.

BRAZZAVILLE-ADIAC
Lu 748 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes