Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un Goût de Résistance…


Par SDC, Starducongo.com | Mercredi 27 Janvier 2010 | Lu 2131 fois | 2 Commentaires



Un Goût de Résistance…
Par la Fête, Célébration des Victoires…

Le vendredi 26 février 2010, à partir de 21 heures, lors d’une Soirée dansante à thème, nommée « Mon Beau Sapeur », la Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes sera de sortie, jusqu’au Faîte de la SAPE, avec la SAPE en fait.

Pour cet évènement de taille, c’est la ville de Chelles (77), en Banlieue Parisienne, qui est mise à l’honneur, via sa Salle de Fête Marius qui abritera la fête, situé rue du Tir, près de la Caserne des Pompiers de Chelles, et contiguë au Collège de l’Europe.
Lors de cette fête sur-mesure, il sera donné à découvrir et à déguster le Plat de Résistance du Sapeur, en dîner, c’est-à-dire, le mets qui donne au Sapelogue la Force de Caractère et la Fière Allure.
Les Sapeurs s’y affirmeront, pour célébrer les dernières victoires remportées par la SAPE : du Musée Dapper aux passages médiatiques de Londres et Paris, comme de ceux de Brazzaville, Bamako… et d’ailleurs. Et, ce sera aussi l’occasion de s’enquérir sur les prochains sommets de la SAPE, tribune libre.
En fait, après sa consécration, la SAPE fait de la résistance ; ne serait-ce que parce que son exposition au Musée Dapper (Paris 16ème) durera jusqu’au mois de juillet 2010.

Par l’Identité

A l’heure où la France semble s’enfoncer dans le trou de la Sécu, entre mouise et identité nationale, s’il reste un gaulliste infatigable sur terre portant bien le poids de l’histoire de France, c’est bien le Sapelogue.

Aimé Eyengué
Aimé Eyengué
Par Une Certaine Idée de la France…

Ce va-t-en-guerre en résidence, féru de l’esthétique et de l’élégance, se dit en résistance, pour libérer Paris des ‘‘taureaux’’ qui tendent à ternir son image de Capitale de l’Elégance avec leur embrouillamini de débat sur l’identité nationale. Quand, on lui demande c’est quoi l’identité nationale française, le Sapelogue répond que c’est le style attractif et la finesse multicolore de la place de Paris qui la résument bien. Car, bien qu’il soit d’origine du Congo-Brazzaville, il dit se trouver chez lui à Paris ; même quand l’histoire semble l’ignorer… Il a une certaine idée de la France Et, ce n’est pas Lilian Thuram et François Durpaire, promoteurs actuels de l’Appel d’une France multiculturelle du respect, qui lui donneraient tort. Alors, Sapelogue, Respect !

Par l’Appel…

En effet, en gaulliste invétéré de la fierté sapelogique, le Sapelogue ne s’avoue jamais vaincu, comme diraient certains, mais toujours débarque, son décalogue à la main gauche –proche du cœur - et ses grands écarts de la main droite, pour frayer son chemin. La France peut être tentée de le traquer, l’épier, le livrer ou le coffrer en zone de rétention, pour le refouler éventuellement, il ne s’avouerait jamais vaincu ; au contraire !... rentrerait encore résistance, pour rebondir encore et encore. Tout victorieux. Encore et toujours : son indexe et son majeur droits arborant plus haut que sa tête le signe de la victoire. Il n’y a qu’à faire l’exégèse de La France, si je mens ! (Eyengué, 2007) pour le cerner.
Aussi, ce que le commun de mortel ignore certainement, l’apprend-on de Charles - un des protagonistes de La France si je mens !-, c’est que le Sapelogue est le seul à marcher fidèlement sur les pas du Général, l’allure fière et victorieuse. Citons :

« Très récemment j’ai compris pourquoi une bonne partie des Congolais adeptes de cette religion [la Sape] marchent le pas ferme, avec des grands écarts de jambes, les bras ballants, les épaules carrées, à l’exemple de l’homme du 6 juin 1944 français […] C’est en descendant les Champs-Elysée, vers la place de la Concorde, où est planté un récent monument du Général, que je me suis souvenu de cette démarche de la victoire tant prisée par les Congolais. De surcroît, ce monument du Général est sur la même avenue que la maison mère des pompes de Weston. »

Par les Symboles…

Le Sapelogue pense qu’il ne peut pas se laisser s’enfoncer dans la mouise, même quand le verdict de ce qui peut lui arriver de plus fatal viendrait à tomber : « Je te quitte, pour tomber dans les bras d’un autre. » ou « Vous êtes obligé de quitter le territoire français, Monsieur.» (OQTF). Il se dit avoir au moins l’habit en dernier ressort pour le consoler, comme de Gaulle avait l’Afrique pour le garder debout quand sa France l’avait quitté pour tomber dans les bras de 3ème Reich. Ils ont tous connus la traversée du désert, jusqu’à la consécration.
Les habits, qu’il nomme Biboundeli à certaines occasions, sont ses ‘‘armes de guerre’’, à l’instar du Général de Gaulle qui fit usage de la France libre brazzavilloise et ses Indigènes comme armes de guerre. Le vocabulaire de Guerre qui traîne sur ses lèvres en Nkelo (synonyme de Verbatim), est aussi à l’image de la guerre de la résistance gaulliste.

S’il y a quelque chose chez le Sapelogue qui a bien un goût de résistance, c’est le fait que le Sapelogue reste quelqu’un d’optimiste grâce à la pratique régulière de son art. Il n’accepte pas de se faire déshabiller et humilier par ses tombeurs, ses bourreaux ou ses détracteurs. Toujours d’allure vengeresse, il garde le front ; toujours debout, il s’efforce à s’accrocher à quelque chose… Par goût de résistance sapelogique, bien sûr !

Au-delà des attributs du Général qu’on retrouve intacts chez lui, dans tout Sapelogue est caché un Matsoua. Il n’y qu’à faire le tour de sa production artistique pour s’en rendre compte : Proclamation, Sapologie, Explosion, Les Allures, Académie de la Sape, Guerre de la Sape ou Intégration dans la Sape ( www.sape-bz.com , www.connivences.fr )…

Par le Débat ?... Il est relancé !

Sans conteste, le Sapelogue résiste. Maintenant qu’on sait comment, le questionnement qui monte à l’esprit est : à qui, contre qui et pour qui ? Une des réponses probables serait à lui-même, contre lui-même, pour lui-même. C’est plus fort que lui : il ne peut pas accepter que son moi le salisse ou que son habit le trahisse. Il ne fonctionne que dans l’affirmatif, le déclaratif et l’impératif, jamais le négatif ou l’interrogatif. C’est un fonceur : il marche toujours droit devant.


Pour la Concorde

Finalement, si la guerre ne s’arrêtait qu’au niveau de la Sape aujourd’hui, sans pour autant suivre son chemin millénaire pavé de parricides et de fratricides qui sont ses attributs classiques, le monde se porterait déjà beaucoup mieux.

A suivre…

Aimé Eyengué,
Ecrivain d’origine congolaise.
Dernier Ouvrage publié : "Le Conseiller du Prince",
L’Harmattan, 2009.

Blog de l'auteur : [http://eyengue.blog.fr/]url: http://eyengue.blog.fr/

Contact : AF-Evénémentiel Tél. : 06 46 00 56 29 / Email : bolamou@yahoo.fr
Pour les Billets d’entrée de Série limitée, car les places sont limitées

Lu 2131 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Ebongo le 29/01/2010 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aime le bon côté de cette sape: la fête, la joie, la bonne humeur et le côté positif et non-violent de ses sapeurs.
Encourageons-les à faire la fierté du Congo, par le côté culturel et festif de cette sape.

Si j'étais en France, je n'allais pas manquer ce rendez-vous de diverstissement culturel.

2.Posté par Wil le 29/01/2010 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si même des écrivains commencent à prendre faits et causes pour la sape, ça doit être maintenant intéressant, ce phénomène... Lol.
Suis curieux de voir là où ça va aller. Félicitation Congolais résistants et courageux en France.
Vive la fête à alors! je vivre ça moi-même, pour voir les choses amusantes.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2011 - 21:40 Guerre de «sape» entre Kinshasa et Brazzaville

Vendredi 22 Juillet 2011 - 12:47 Samba le maire: Meilleur sapeur du Congo

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes