Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un partenariat sud-sud conclu entre l'Académie des beaux-arts de Brazzaville et l'Institut des hautes études de Tunisie


Par Jean Dany Ebouélé | Mardi 20 Janvier 2009 | Lu 2122 fois | 0 Commentaire



Un partenariat sud-sud conclu entre l'Académie des beaux-arts de Brazzaville et l'Institut des hautes études de Tunisie
La cérémonie relative à la signature du partenariat entre l'Académie des Beaux Arts de Brazzaville (ABAB) et l'Institut des hautes études de Tunisie (IHET) a eu lieu ce samedi 17 janvier à l'Ecole nationale des Beaux Arts de Brazzaville. Ces écoles étaient représentées respectivement par Maurice Ibara et Slahedine Hellara.

Ce partenariat d'une année renouvelable, conclu entre les deux parties dans la perspective de la mise en valeur des relations sud-sud, dont l'un des objectifs est de solidifier la solidarité et l'union de l'Afrique, donne désormais à l'Académie des Beaux Arts de Brazzaville une opportunité de s'ouvrir au monde extérieur. Groupement d'instituts d'enseignement professionnel technique et supérieur, l'IHET, qui est un établissement constitué de trois universités travaillant en étroite collaboration avec des partenaires essentiellement européens, vise à étendre son partenariat de représentation, mais aussi son partenariat scientifique, académique et pédagogique avec l'ABAB.

« Je crois que nous avons fait un bon choix que de signer ce partenariat avec l'Académie des Beaux Arts de Brazzaville. Notre objectif est de créer des synergies qui vont permettre de donner beaucoup de chances aux étudiants congolais en répondant à leurs besoins. Que ce soit en Tunisie en leur proposant différentes formations, en leur facilitant les différents accès ou encore sur place à Brazzaville, en mettant à leur disposition nos collaborateurs ou nos compétences. C'est un jour heureux qui inaugure une nouvelle ère pour les deux établissements », a souligné Slahedine Hellara.

Selon les modalités de cette convention tout juste paraphée, les deux parties se sont engagées entre autre à promouvoir leur volonté de rechercher les moyens susceptibles de permettre la réalisation des objectifs communs dans les meilleures conditions. Aussi les deux parties ont-elles convenu de développer des issues pour l'emploi des diplômés LMD, tant au niveau de la licence qu'à celui du master professionnel lié à un degré avancé de professionnalisation, grâce à la création de grandes synergies entre l'université et son environnement économique, par l'implication des entreprises économiques.

A noter, l'Académie des Beaux Arts de Brazzaville est un établissement privé d'enseignement technique et professionnel créé le 3 février 2003, qui fonctionne cette année avec 39 enseignants pour 380 étudiants. Il dispose de trois départements : l'Institut supérieur des arts visuels et de la musique (Isavimus) qui se charge de l'audiovisuel et du multimédia, de la peinture, de la musique, de la sculpture ; l'Institut supérieur d'architecture, du bâtiment et des travaux publics (Isabtp) ; et l'Institut supérieur d'organisation et de gestion d'entreprises culturelles et commerciales (Isogec).

La cérémonie de signature était animée par le groupe musical des étudiants de l'Ecole nationale des Beaux Arts.

BRAZZAVILLE-ADIAC
Lu 2122 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes