Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un tournoi en souvenir de «Vieux Manoir»


Par Alain Patrick MASSAMBA | Mardi 16 Juin 2009 | Lu 1098 fois | 0 Commentaire



Un tournoi en souvenir de «Vieux Manoir»
Beaucoup de Brazzavillois se souviennent, peut-être encore, du coureur cycliste François Nkou, dit «Vieux Manoir», décédé en 1985. C’est pour perpétuer sa mémoire que son petit-fils, Just Prudence Oko, président d’une association politique, a créé une compétition de football des jeunes, dénommée «Tournoi Vieux Manoir». La première édition s’est déroulée, du 10 au 24 mai 2009. Au Lycée de la Révolution, à Ouenzé, dans le cinquième arrondissement de la capitale.

Huit équipes des jeunes étaient en lice. Deux, naturellement, en l’occurrence Liboulou Mandzenguélé et de Loninguisa, sont parvenues en finale. Mais, leur match s’est achevé dans une confusion totale. Et pour cause, joueurs et dirigeants se sont tristement illustrés, en contestant les décisions de l’arbitre. Une façon maladroite de se régler de vieux comptes, semble-t-il, car ce duel opposait une équipe de Ouenzé à celle de Mpila.

Malgré tout, les organisateurs du tournoi ont essayé de remettre de l’ordre. Et les tirs au but devaient départager les deux protagonistes, à égalité (1-1) au temps réglementaire. C’était sans compter avec un supporter de Loninguisa, qui a ravi le ballon du match, son équipe se trouvant au bord de la défaite après avoir raté un tir. Dans un tel désordre, les organisateurs ont couronné Liboulou Mandzenguélé, champion de la première édition, remportant ainsi le trophée d’une valeur de 250.000 francs Cfa.
La deuxième édition du tournoi pourrait s’élargir aux arrondissements de la capitale. L’initiateur a promis, également, de meilleures conditions d’organisation.

Qui est«Vieux Manoir» ?

Né en 1916 et décédé le 10 décembre 1985. Père de 16 enfants, il se distinguait par son endurance, lui qui pratiquait avec persévérance et succès le cyclisme. «Vieux Manoir» était un amoureux de la bécane. Il a aimé le vélo jusqu’à ses derniers jours et a été un exemple de l’amour du travail, de la discipline, la volonté, l’efficacité…. Même dans ses dernières années sur terre, il a toujours arpenté le mont du cinéma ABC, sur l’avenue des Trois Martyrs, calé sur son vélo.
Toujours présent aux différentes courses cyclistes organisées à Brazzaville. Malgré le poids de l’âge, «Vieux Manoir» suscitait l’admiration de tout le monde, par son courage et sa témérité. Téméraire, tenace et jusqu’au-boutiste, il terminait toujours la course et, à son passage, le public l’ovationnait. Le sportif «Vieux Manoir» est mort, mais ses exploits et son glorieux passé sont vivants.

LA SEMAINE
Lu 1098 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes