Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Venir en aide aux enfants de la Centrafrique


Par | Vendredi 21 Août 2015 | Lu 552 fois | 1 Commentaire

France, (Starducongo.com) - Un acte fort de solidarité et de partage de l'Association "F.V.M.S. 77 Production" (Fan Viva la Musica Solidarité Seine-et-Marne 77 Production) du président Gero Mote.



En Centrafrique, deux enfants sur cinq sont en situation dramatique, d'où la nécessité pour les personnes de bonne volonté ou les Associations humanitaires pour l'octroi des œuvres du cœur.

Gospel Humanity Concert

Sous l'égide de son président Gero Mote, producteur musical, compositeur, interprète, chorégraphe, l'association F.V.M.S. 77 Production, organise un concert de Gospel Humanity, le samedi 12 Septembre 2015 de 14 h à 20 h 30 dans la salle des fêtes l'Escale, Avenue de la 7ème DB américaine 77000 MELUN. Précisément pour les enfants victime de guerres en république Centrafricaine. Il est retenu dans le cadre de cette activité qui doit se renouveler régulièrement et sous plusieurs formes, le don du matériel et des médicaments à hôpital de Bangui, des vêtements et du matériel scolaire, avec la collaboration éventuelle des personnes de bonne volonté, des cadres hospitaliers et scolaires centrafricains.
La situation dramatique des enfants comme nous l'a évoqué un expert en la matière P.A. Mvango se révèle comme suit :

Deux enfants sur cinq sont en situation dramatique

Cela fait partie des conflits ou des drames oubliés parce qu’ils durent trop longtemps et que la routine ne fait pas recette, aussi dramatique soit-elle. Si les exactions de l’EI en Syrie et en Irak attisent la curiosité et font vendre, le malheur au quotidien semble ennuyer nos contemporains qui se détournent bien vite.
Plus d’un an et demi après la plongée de la République Centrafricaine dans une crise d’une extrême violence, deux enfants du pays sur cinq qui ont un besoin urgent du soutien de l’UNICEF sont privés d’une aide humanitaire indispensable faute de moyens, affirme l’organisation.

En effet, à cause du manque critique de financement et des conditions d’insécurité générale – barrages sur les routes, actes de pillage et attaques contre les agents humanitaires –les enfants que l’UNICEF comptait aider cette année se retrouvent sans accès aux services essentiels, pour la santé, l’eau, l’éducation et la protection, a dit l’organisation.

« Les enfants de la République centrafricaine ne font plus les gros titres de l’actualité, mais plus de 2,5 millions d’entre eux continuent de vivre dans une peur constante », a déclaré M. Manuel Fontaine, Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et centrale. « Leur accès aux services essentiels est très limité et ils dépendent entièrement de l’aide humanitaire. A l'occasion du Nouvel An , nous devons saisir la chance d’offrir à ces enfants un avenir meilleur. »

« Confrontés à l’horreur des viols et des meurtres, de nombreux enseignants, vaccinateurs, travailleurs sociaux, médecins prennent chaque jour des risques pour les enfants, a rappelé Manuel Fontaine. Faute d’être soutenus, leur travail indispensable sera gravement compromis et nous risquons de perdre la plupart des gains obtenus cette année. »

De concert avec les autorités et partenaires locaux, l’UNICEF a en effet réussi à donner à des milliers de familles dans le besoin accès à des services d’importance cruciale. Près de 1,4 million de personnes ont reçu des médicaments ; plus d’un million d’enfants ont été vaccinés contre la polio; environ 550 000 moustiquaires ont été distribuées pour protéger les familles du paludisme et plus de 22 300 enfants souffrant de malnutrition sévère ont reçu un traitement thérapeutique.

En même temps, la crise se propage à travers les frontières. Au cours des 18 derniers mois, la violence a obligé 200 000 nouveaux réfugiés à fuir vers les pays voisins, le Cameroun, le Tchad, la République démocratique du Congo et le Congo. Plus de 80 pour cent des personnes franchissant les frontières pour fuir les violences sont des enfants et des femmes. En outre, environ 430 000 personnes qui ont fui leurs foyers restent déplacées à l’intérieur de la République centrafricaine elle- même. Plus de 16 000 personnes de populations minoritaires restent assiégées dans des enclaves qu’encerclent des groupes armés.

L’UNICEF avait lancé un appel de 72 millions de dollars pour 2015 afin de pouvoir mener à bien ses programmes d’urgence en République centrafricaine. Ces programmes visent à reconstruire les services sociaux, protéger les civils, inciter les communautés à favoriser la réconciliation et promouvoir la paix. Mais pour le moment cet appel, comme de nombreux autres, est loin d’avoir été entendu et le drame humanitaire continue de s’étendre.

L'association F.V.M.S. 77 production s'inscrit tant bien que mal dans ce vaste mouvement et espère apporter sa pierre dans la réalisation de l'édifice : "L'aide aux enfants du Centrafrique"

Clément Ossinondé
clementossinonde@starducongo.com

Contact : Tel +33 759401922 ; +33 7602204840 - Email : motetegiro@yahoo.fr - site www.fvms77production
Lu 552 fois


Vos commentaires:

1.Posté par YAMOUWONDA le 22/08/2015 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J espère que ce ne sera pas ,encore la , une façon de se faire de l argent sur ces enfants du Centrafrique.
Après ils disparaitront dans la nature.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes