Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Volley-ball : Landry Matsimi Makita lance un cri d'alarme à l'endroit du ministère des Sports et de l'Éducation physique


Par Brazzaville-adiac.com | Mardi 18 Septembre 2012 | Lu 362 fois | 0 Commentaire



Landry Matsimi Makita.
Landry Matsimi Makita.
L'athlète l'a fait ce mardi 18 septembre en sa qualité de président de la ligue départementale de volley-ball de Pointe-Noire pour que cette discipline sportive revive dans son département

Pour Landry Matsimi Makita, le volley-ball est tout aussi attrayant que les autres disciplines. Pourtant plusieurs difficultés empêchent sa pratique régulière. Ces problèmes sont d'ordre financier, et surtout liés au manque de plates-formes au niveau du département.

Dès sa prise de fonctions en 2010 et ayant constaté la quasi-inexistence de la discipline dans ce département, le président de la ligue départementale s'était fixé comme premières batailles, de refaire les textes, retrouver les anciens pratiquants du volley-ball et surtout organiser un championnat départemental.

S'agissant de l'apport de la ligue de Pointe-Noire au niveau national, l'orateur a souligné que son département avait organisé quelques activités de la Fédération congolaise de volley-ball (Fécovo), à savoir le championnat national, et la participation des arbitres et entraîneurs aux différents stages. Cela à côté des autres activités bien sûr organisées par la Fécovo.

Avec les six équipes que compte le département de Pointe-Noire, Landry Matsimi Makita pense qu'il serait important de créer davantage d'équipes et surtout d'organiser les activités sportives afin d'intéresser les jeunes à ce sport innovant. « Nous allons amener le volley-ball dans les écoles et faire émerger un vrai championnat du volley-ball », a déclaré l'orateur. Il souhaite pour cela que le ministère de tutelle mette à leur disposition des moyens pour mener à bien ce sport au niveau départemental. Il a par ailleurs rendu hommage au président de la Fécovo qui s'est impliqué personnellement pour que les activités de la discipline sportive reprennent effectivement à Pointe-Noire.

Notons que Landry Matsimi Makita est par ailleurs médecin capitaine et président de la commission médicale de la Fécovo.

Prosper Mabonzo et Charlem Léa Légnoki
Lu 362 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes