Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Week-end : Fally Ipupa annoncé au Cameroun


Par | Vendredi 22 Juillet 2011 | Lu 430 fois | 0 Commentaire



Fally Ipupa
Fally Ipupa
Le chanteur congolais doit donner deux spectacles à Douala et Yaoundé aujourd’hui et demain. Mercredi dernier était la date prévue pour l’arrivée au Cameroun du chanteur de la République démocratique du Congo (Rdc) Fally Ipupa. L’ancien chanteur du Quartier Latin de Koffi Olomide n’est pas arrivé mercredi soir à l’aéroport international de Douala comme prévu.
D’ailleurs, la conférence de presse prévue à cet effet n’a pas eu lieu. Les responsables du cabinet de communication Ibcom, qui assure la visibilité de l’événement, ont rassuré hier en mi journée que «les chanteurs et danseurs de Fally sont déjà à Douala. Fally arrive ce soir à 16h. Nous avons pensé lui envoyer un Jet privé pour l’occasion», a confié Léopold Ngodji, joint au téléphone depuis la ville de Douala où il se trouve.

Le chanteur congolais, fin danseur, doit donner un spectacle à Douala ce soir. Il doit également se produire demain au Palais polyvalent des sports de Yaoundé Warda. Même si de grandes affiches inondent les deux villes depuis quelques jours, annonçant le grand rendez-vous musical avec Fally Ipupa, présent ou absent, les mélomanes camerounais ne seront pas privés de musique.
En effet, Juddah se prfoduit demain soir au centre culturel français de Yaoundé (Ccf). Présenté comme la figure emblématique de la nouvelle génération d’artistes hip-hop, poète, peintre et libre penseur, Juddah évolue dans le milieu «underground» culturel camerounais. Produit par Mapane record (comme Krotal par le passé)) et Unihard, il se lance dans une carrière solo après plusieurs collaborations et partage au sein des formations camerounaises. Prix du meilleur vidéogramme au Mboa hip-hop Awards en 2010 après la sortie de son album «noir sur blanc». La première partie sera assurée par Steven, Hybrid et Phatal.

Pour ceux qui veulent améliorer leur qualité musicale, les ateliers des Masterclass leur sont ouverts dès cet après-midi au Ccf de Yaoundé. Ils sont destinés aux chanteurs ayant déjà une pratique, adultes et adolescents. De passage au Cameroun, Jean-Claude Bardu, danseur guadeloupéen diplômé d’Etat en danse jazz et spécialiste de l’éveil à la danse pour enfants, propose de partager ses techniques qu’il appelle le Jak fait de jazz, afro, ka. Le ka correspond au gwoka, danse traditionnel guadeloupe. La restitution de l’atelier est prévue samedi soir après trois séances: une vendredi de 15h à 18h, samedi de 9h à 13h et de 14h à 17h.
Déjà, les amoureux de la danse peuvent aller admirer ce soir au Ccf de Yaoundé les nombrils de la compagnie Barry Danse. Fondée en 2006, la compagnie Barry Danse est en résidence de création à l’Alliance française de Garoua depuis septembre 2010. Sa dernière création «Le Nombril» s’inscrit dans un style contemporain, colorée de gestes traditionnels africains. Ce ballet aux thèmes universels (les maux qui minent la société) réalise une fusion réussie entre danse traditionnelle et moderne, percussions africaines et musique contemporaine.

Justin Blaise Akono (Le Quotidien Mutations)
Lu 430 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes