Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

« Wenge Musica Pusana Tovanda » s’est testé à Nantes


Par AEM | Mardi 3 Novembre 2015 | Lu 520 fois | 0 Commentaire

Aimelia Lias, Serge Mabiala et Musikasika, anciens des orchestres Wenge ne font pas mystère de leur ambition : « Pusana, tovanda » (Poussez-vous pour qu’on s’asseye), comprenez : « Il y a de la place pour tout le monde ». Objectif : relancer leurs carrières et se refaire, depuis la France où ils résident, une place de choix dans la galaxie des multiples orchestres Wenge. Samedi 24 octobre 2015 dernier, ils sont venus partager leur optimisme, communiquer leur enthousiasme, aux mélomanes de Nantes. Résultat : un concert plaisant et un public emballé dont la seule nostalgie des belles époques des Wenge ne saurait expliquer cette osmose trouvée avec l’orchestre. Ce n’est pas encore officiellement un groupe mais ils le présentent déjà comme tel : l’orchestre « Wenge Musica Pusana Tovanda ».



Si tout le monde s’attendait à ce qu’ils jouent tout naturellement le répertoire des différents Wenge, le scepticisme était de mise car le groupe n’est pas encore complet. Des renforts ont été trouvés à Paris (l’animateur Apocalypse et le batteur Hendrix) et à Nantes : les chanteurs Papy Mpombolo, Golgotha , Miguel Pinto, le soliste Dady Boussole, un bassiste et Blaise Nsingi aux Congas, la majorité étant membres de l’orchestre System A. Faute d’avoir répété avec les Nantais, le chanteur Aimelia Lias demande que ceux-ci jouent une de leurs chansons pour qu’il se fasse une idée de leur niveau. Rassuré, Aimélia monte sur une scène, comme habité et porté par une de ses forces qui te font croire que c’est le grand soir. À ses côtés, le chanteur Serge Mabiala et Musikasika à la guitare d’accompagnement.

Du début à la fin, le soliste Dady Boussole déroute par sa maîtrise du répertoire des Wenge, Papy Mpombolo et Golgotha déroulent aussi le répertoire sans accroc. Aimelia et Serge Mabiala en sont ravis et se rappellent au bon souvenir des mélomanes. Les voix se complètent idéalement et les chorégraphies se font harmonieusement. Les deux ex-chanteurs de Wenge en sont ravis. Pas trop démonstratif, Serge Mabiala n’en est pas moins trannsfiguré et tombe la veste, alors que son comparse Aimelia est très en verve sans se mettre plus que de raison en avant. Le public le leur rendit bien en s’associant à cette ambiance au top de bout en bout.

Promoteurs du concert Arnold de Kambu et DJ Lorenzo promenaient un sourire large comme une banane d’Afrique. Pari incertain mais joliment gagné pour les deux Nantais qui promettent une série d’autres productions.|

Botowamungu Kalome
Lu 520 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes