Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Werrason parle de l’accident dont il a été victime


Par Digitalcongo | Mercredi 25 Janvier 2012 | Lu 1998 fois | 0 Commentaire



Werrason parle de l’accident dont il a été victime
Il était minuit 15 le dimanche 27 novembre, lorsqu’une jeep de couleur blanche de marque Prado avait terminé sa course sous un camion en panne et mal stationné après « Mboka Polo » Menkao « sur la route de Bandundu.

A bord de ce véhicule se trouvaient sept personnes : le chauffeur d’Olivier Kamitatu, le propriétaire du véhicule, le garde du corps de Werrason maître Danny Kiangebene, Noël Ngiama Makanda et quatre de ses danseuses dont Chouchouna et Sandra. De cet accident mortel, seul le chauffeur était épargné.
Werrason, son garde du corps et quatre de ses danseuses, ont chacun été touchés. Conduits d’urgence au Centre Hospitaller « Nganda » à Kintambo, les victimes ont reçu premiers soir le avant que Werrason ne soit transféré sur ordre du Chef de l’Etat en Inde pour un traitement plus approprié.
A son retour à Kinshasa, Werrason a reçu la visite de différentes personnalités dont me forte délégation de Lubumbashi conduite par M. Pathy Zingi et accompagnée de Pie Roger Liyanza, porte-parole de Wenge MMM.
La nouvelle de l’accident de Werrason et des membres de l’orchestre Wenge MMM s’était répandue à Kinshasa et en dehors de nos frontières comme une traînée de poudre.

Pour de plus amples précisions, nous nous sommes rendus au domicile du « Phénomène » à Ma Campagne où il a bien voulu nous accorder cette précieuse interview en présence de son épouse Sylvie Massaki Ma Mpata, son intendant Eddie Makakula, son Directeur technique Yankhee Mpuyi, son cameraman Serge Maloka et son garde du corps Danny Kiangebene.

Visa : Comment avez-vous pu quitter le pays si rapidement pour l’Inde après cet accident ?

Werrason
: Vu l’état de ma santé le chef de l’Etat et le gouvernement de la République sont intervenus sans tarder pour me transférer en Inde à l’hôpital Medanta de New Delhi où j’ai été hospitalisé pendant 4 semaines.

Lors de l’accident, mon avant-bras droit était fracturé à trois niveaux. Le poignet gauche était également fracturé. J’avais aussi une blessure à l’oreille gauche qui saignait abondamment. En Inde, j’étais accompagné de mon épouse Sylvie Massaki Ma Mpata et de ma fille cadette Glodie Ngiama. Après les soins appropriés à New Delhi, nous avons regagné Kinshasa dans la journée de lundi 26 décembre par l’aéroport international de Ndjili. J’ai en ce moment, comme vous pouvez le constater, une santé de fer.

Visa : Au Centre Nganda, à Kintambo, des artistes musiciens vous ont-t-il assisté moralement ?

W.S
: Oui, je citerai J.B. Mpiana, King Kester, Adolphe Dominguez Lambio Lambio. Godé Lofombo, Adricha Tipo Tipo, Tshaka Kongo... Quant à Koffi Olomide, il m’a consolé en m’envoyant un Sms.

Visa : Qu’est ce que vous êtes allé faire au Bandundu ?

W.S
: Nous nous rendions à Bulungu sur invitation de son Excellence Olivier Kamitatu, le ministre du Plan. Nous devions livrer un concert dans cette partie de la province du Bandundu.

Visa : Pouvons-nous connaître le nom de votre médecin traitant en Inde ?

W.S
: C’est le Docteur Viskas. D’ailleurs. Il n’était pas seul. Et autres médecins étaient également à ma disposition. Quant à Viskas, il était le médecin principal.

Visa : Comment avez-vous trouvé la médecine indienne ?

W.S
: Sur le plan technique, elle est très avancée. Elle dispose des médecins et infirmiers très dévoués et au savoir-faire incontestable. En Inde, ils s’occupent d’abord du patient. L’argent vient après le traitement. En tout cas, ils s’occupent bien des malades. Ils sont également exigeants. Ils ne m’ont pas permis de me déplacer.

Visa : A votre retour à Kinshasa, le lundi 26 décembre comment était l’accueil ?

W.S
: J’ai bénéficié d’un accueil chaleureux de mes nombreux fans de la capitale. Ils se sont déplacés pour m’accueillir.

Visa : Comment se présente la suite du programme de la l’orchestre Wenge MMM après votre retour ?

W.S
: L’orchestre Wenge MMM a déjà repris ses activités à la Zamba Playa depuis le mardi 27 décembre. Une messe d’action de grâce sera dite le samedi 31 janvier en la Cathédrale du Cinquantenaire.

Visa : Avez-vous un message à adresser à vos fans ?

W.S :
« Que tout le monde sache que Dieu le Tout-Puissant est intervenu pour moi depuis l’accident jusqu’à mon hospitalisation au Centre Nganda et à l’hôpital Medanta de New Delhi, en Inde. Ainsi, je Le remercie d’abord pour le miracle qu’il vient d’opérer dans ma vie. Ensuite, j’exprime ma gratitude à ma famille biologique, à mes beaux parents, aux membres du bureau de Wenge MMM, à mes fans, à mes proches : Alici Baba, Henrica Mboma, Alain Mateti, Liévin Kasese, Jeannot Pétrole, Nathalie Mpungi. Sans oublier la délégation de son Excellence Olivier Kamitatu, maman Zozo, Papa Moussa, Maman Solange, le protocole Martin, Tutu, Bruce, Eric, Maître Pathy et Live la Tata de tous les enfants », je les remercie tous pour leurs prières et leur assistance. Sans omettre Maître Eric qui s’est occupe de toutes les formalités juridiques. Que Son Excellence Monsieur le Président de la République trouve ici toute ma reconnaissance pour son assistance.

José Mpaka Ikombe/Visa
Lu 1998 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes