Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zaïko Langa Langa : Modeste Modikilo, l’homme qui a réinitialisé le disque dur


Par AEM | Mardi 12 Novembre 2013 | Lu 866 fois | 0 Commentaire



C’est un cas d’école, une double prouesse musicale et technique inédite dans la musique congolaise : la chanson Jusqu’où ? de Jossart N’yoka Longo a été déclinée en trois versions illustrant l’expression de trois démarches musicales originale, classique et innovante. Il y a la première version divinement portée par le violon dans une entraînante ballade avec les guitares, dans le même album s’est trouvée une deuxième version : une rumba illuminée par les rifs du soliste Petit Poisson et le saxophone de feu Yuma Michel ancien de l’Afrisa, et enfin la troisième version qui comporte une étonnante architecture musicale : les voix de Jossart N’yoka et de Sam Mangwana conservées et secondées par une voix féminine, retrait de la batterie, davantage de clavier, participation d’un saxophoniste de l’église kimbanguiste… Cette dernière version témoigne de la touche d’un génie : Modeste Modikilo un créateur atypique, jamais lassé de se démarquer, toujours prompt à sortir des sentiers battus.


À chaque fois qu’il a eu la conviction que la musique congolaise s’enlisait ou que celle de son groupe commençait à ronronner, Jossart N’yoka Longo est toujours parvenu à trouver l’inspiration : introduction des claviers, les atalaku, le medley (jadis appelé pot pourri)… Et parce que les étoiles ne s’éclipsent pas entre elles, il a toujours su s’entourer des artistes qui ont donné la pleine mesure de leur talent. C’est le cas notamment de Modikilo Modeste présent à chaque fois que N’yoka Longo a souhaité changer de logiciel. Un peu orphelin de Popolipo à la guitare solo, Modikilo va teinter un peu plus la couleur musicale de Zaïko Langa Langa avec les sons du synthétiseur. Sur les albums Jamais sans nous (1992), Avis de Recherche (1994) et Sans issue dont il avait assuré la direction artistique, le claviériste fait danser autant que, dans le passé, les solistes historiques de ce groupe. L’intéressé vint du coup dans la lumière et bénéficia de la confiance sans limite de Jossart au point de se laisser pousser des ailes et de concevoir un très bon album intitulé Back Line mais trop world music aux yeux de l’armée des puristes de l’orchestre qui stoppèrent sa propension à aller chercher des sons inimaginables et improbables pour les habitués de la musique congolaise.

Départ de Zaîko et une collaboration avec Meridjo et Bapius qui va lui coûter sa bourse et sa santé

Le musicien qui va très mal vivre cette réticence à une nouvelle orientation musicale, va s’obliger à garder au frais ce projet auquel il avait pensé associer de grands noms de la musique africaine comme Mory Kanté et Ray Lema. Mais il va passer d’une déconvenue à une autre : pour un problème de non-respect du contrat qui le liait au groupe, Modikilo Modeste va quitter Jossart et Zaïko Langa Langa. Le batteur Meridjo et le bassiste Oncle Bapius qui viennent également de quitter le groupe vont le solliciter avec insistance. Le nouveau groupe Zaïko Universel qu’il rejoint va sortir un album dans lequel il va investir, pas seulement son talent, mais également ses économies, ses dernières économies. Mal lui en prit : « Dès que l’album est sorti, Meridjo et Bapius se sont partagé le cachet versé par le producteur sans me payer et sans même me rembourser mes dernières économies. J’en suis tombé malade, j’ai souffert de l’hypotension que je traîne jusqu’aujourd’hui ».

« Je cherche toujours un producteur pour relancer le style à peine esquissé dans ‘Back Line’ »

Après cette mésaventure de Zaïko Universel qui l’a affecté jusque dans sa chair, Modikilo Modeste va être relancé par Jossart pendant son long séjour en Europe (2002-2009) afin de recruter de nouveaux éléments et de préparer un groupe qui soit prêt à l’accompagner dès son retour. Modikilo s’y est mis avec Bapius, Roucoulet et Sec Emma (l’administratif du groupe). À son retour, afin d’être très rapidement dans les discothèques, nganda, bars, boîtes de nuit… Jossart va proposer la réalisation d’un single avec deux chansons génériques (chansons d’ambiance) proposant une nouvelle danse et des nouveaux cris qui vont avec. Chef d’orchestre, Gégé Mangaya trouva cela « pas digne » du rang de Zaïko. L’idée de la reprise de Eka et Jusqu’où va alors s’imposer. C’est là que Modikilo Modeste va souhaiter une chanson moins chargée, sans batterie comme dans les premières chansons de la rumba congolaise ainsi que l’incorporation d’une voix féminine. À travers cette chanson et les trois autres du maxi-single Bande annonce, Modikilo a tout simplement réinitialisé le disque dur de Zaïko Langa Langa en y étalant une ébouriffante variété de compositions musicales.

Satisfait du résultat, le talentueux artiste rappelle, néanmoins, qu’il tient à poursuivre le travail à peine entamé dans l’album Black Line afin de proposer une musique originale, d’essence congolaise certes, mais enrichie de sonorités nouvelles pour en faire une musique la plus « universelle » possible. Presqu’une obsession pour ce musicien qui, après des débuts auprès des prêtres dominicains près de Kisangani, avait évolué en 1986 au sein du groupe Les Crépus qui faisait une musique de recherche avant de passer par Empire Bakuba, OK Jazz et Taz Bolingo pour finir par remplacer, en 1990, Alpha au sein de Zaïko Langa Langa.

Ne lui parlez surtout pas de ses créations et de son talent, humble, Modikilo Modeste, de sa voix douce comme celle d’un curé, va tout de suite s’effacer derrière la performance collective : « C’est un travail de groupe, tout le monde a apporté du sien, je me nourris aussi du talent et des avis des autres. Ma chance, ce sont la confiance et la liberté que m’accorde le président Jossart, cela n’a pas de prix ».

Botowamungu Kalome
Lu 866 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes