Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

« Zanzibar » de Luciana Demingongo est déjà sur le marché


Par Digitalcongo.net | Mardi 11 Décembre 2012 | Lu 378 fois | 0 Commentaire



« Zanzibar » de Luciana Demingongo est déjà sur le marché
Malheureusement à Kinshasa, on continue encore à attendre l’arrivée de ce long play qui retrace l’historique de nos ancêtres africains qui avaient été « vendus » comme esclaves à Zanzibar pour aller cultiver des champs et labourer des vastes étendues de plantations vers des horizons lointains. Depuis leur départ, ils n’ont jamais fait le chemin de retour. Cette histoire, il faut l’écouter dans l’opus de Luciana Demingongo.

Saisissant la balle au bond, le porte-parole de Luciana Demingongo à Kinshasa, le guitariste Mackson, apporte des précisions selon lesquelles on attend plus pour le moment dans la capitale congolaise que le retour du producteur Diego Music qui se trouve pour le moment à Luanda en Angola pour connaître les tenants et les aboutissants des démarches que Cipy Omande avait amorcé depuis Paris auprès de ce grand homme de la production pour la commercialisation de « Zanzibar » à Kinshasa, à Brazzaville et à Luanda. Ce qui sera, en fait, une bonne chose du moment où cette œuvre est vraiment recherchée dans cet espace.

Dans l’entretemps, Luciana Demingongo est en train de finaliser le tournage de tous les clips de « Zanzibar » afin d’en assurer une bonne et large commercialisation qui va s’articuler pendant toute l’année 2013. Comme Luciana Demingongo n’a pas un artiste polémiste, il y a lieu de signaler que c’est un bon bosseur qui est décidé de faire voir de quel bois il se réchauffe.

En ce qui concerne l’orchestre « Nouvelle Vision » de Luciana Demingongo basé à Kinshasa, disons qu’il continue de plus bel avec ses séances de répétition sous la supervision du directeur artistique Tshiam Doudou Bulayandi, du secrétaire Ladji Landu ainsi que du chef d’orchestre Stéphane. Sans omettre le courageux Mackson ainsi que le nouveau chanteur Cyriana.

Tous ensembles ces gens travaillent pour faire luire l’image de marque de Luciana Demingongo dans ce cercle qu’il avait quitté depuis plus de 30 années. La structure de Kinshasa demande à Harmony Lova, à Amisi Kimbeni dit « Monsieur propre » du bureau parisien de Luciana Demingongo à rester en contact avec elle pour la bonne marche des affaires.

Le même souci Mackson le réitère à l’honorable Edgard Ngouesso, président de la « Fondation Génération @venir » basée à Brazzaville, connu comme l’un des grands mécènes culturels en Afrique Centrale et dont la contribution permettra au groupe cher à Luciana Demingongo à trouver une place au soleil.

Kingunza Kikim Afri/ L’Avenir
Lu 378 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes