foulard
Lifestyle

La place du pagne dans la mode congolaise

Après les différentes colonisations qu’a connu l’Afrique, le pagne est resté l’élément fondamental de la culture des africains. Autrefois était utilisé particulièrement pour couvrir la nudité, mais il se retrouve aujourd’hui au cœur de la mode africaine et même internationale.  C’est aussi le cas du Congo qui ne peut se séparer du “Libaya”. C’est une camisole faite de tissu pagne qui est portée par les congolaises dans les années 70. Mais avec l’échange interculturel, les congolaises ont pensé s’arrimer à la mode occidentale en se servant toujours du tissu pagne.

Le Libaya, une fierté pour le Congo

Entre 90 et 2000, la culture occidentale a fortement détourné l’attention des congolais de leur Libaya. Ils se sont toujours vers la mode d’ailleurs. Mais, après cette période où la congolaise se rend compte de l’importance du tissu pagne, précisément du Libaya, elle l’arbore dorénavant avec fierté.

Dans la mode congolaise, on se sert davantage du pagne pour confectionner des tenues modernes et très originales grâce à ses multiples imprimés. La qualité du pagne est le marqueur de l’appartenance à telle ou telle autre classe sociale. La qualité du tissu, les imprimés qui sont dessus marque l’élégance de la personne qui le porte.

Aujourd’hui mieux qu’hier, c’est avec fierté que la congolaise porte sa camisole. Elle s’offre des liberté en portant leur Libaya avec une jupe ou en pantalon, ou encore elle le met avec un denim pour la rendre plus moderne. Le fait de porte le Libaya permet aux congolaises de renouer avec leur tradition et leurs coutumes.